Si Maurice est considérée comme l’une des destinations touristiques les plus prisées, 50% des coraux entourant le pays sont endommagés, voire morts. Or, pour qu’un corail puisse pousser d’un centimètre, une année est nécessaire. Aussi, afin de réparer les dommages causés aux coraux en raison du changement climatique, d’autres coraux ont été plantés dans le lagon de Trou-aux-Biches.

Cette « plantation » de coraux a été effectuée jeudi matin à Trou-aux-Biches dans le cadre de la conférence internationale sur la numérisation et le tourisme durable, qui s’est terminée jeudi à l’hôtel Le Méridien, à Pointe-aux-Piments. « En 2002, les coraux étaient à 50% en bonne santé. En ce moment, ils sont en mauvais état. Mais on fait de la conversation pour réhabiliter ces coraux », a souligné un responsable du ministère de la Pêche lors de l’embarcation pour assister à la mise sur table des boutures de coraux.

1 500 boutures ont été plantées dans le parc marin de Blue- Bay et 500 autres dans le lagon de Balaclava. Autre objectif de la préservation des coraux : la création d’une pépinière de coraux pour réhabiliter les endroits où ils sont cassés ou morts.