Jocelyn Leffronté, un habitant de Bois-Marchand, a récemment lancé un jeu de société pour les petits, appelé « Éco-Marin » et dont le lancement cadrait avec la Journée de l’Environnement. Cette initiative, dit-il, vise à conscientiser petits et grands sur l’importance de la protection de l’écosystème marin par rapport à la suffisance alimentaire. « Ce jeu s’adresse aux enfants de 7 ans et plus. Universel et pédagogique, ce jeu est pour les enfants issus de tous milieux et de toutes les classes sociales. Pour jouer, chaque joueur a besoin de deux pions, puis il y a le dé, les cartes bonus et des images expressives pour simuler des actions néfastes ou bénéfiques à l’écosystème marin, qui aident à constater les retombées de ces actions. Le but du jeu est d’essayer d’éviter les cases néfastes et de maximiser les points en arrivant sur des cases positives », explique le concepteur.
Jocelyn Leffronté souligne que ce jeu, qui « répond aux intérêts des enfants », a été reconnu par le ministère de l’Environnement qui, dit-il, « trouve que cette méthode peut aider à les sensibiliser sur l’importance de la conservation de l’environnement marin ». Il reprend : « J’ai traduit le jeu en images interactives pour aider les enfants à se rendre compte des conséquences s’il a pollué l’écosystème ou s’il a protégé les dauphins. Chaque pion l’aide à aller de case en case. S’il commet une erreur, le jeu lui indique comment s’améliorer pour ne pas faire la même erreur. L’enfant apprend les enjeux importants pour la préservation de son environnement. »
Le jeu est en anglais et en français et est disponible dans des associations et Ong ainsi que les institutions gouvernementales et environnementales. « Je compte sur les corps gouvernementaux et non gouvernementaux pour distribuer le jeu gratuitement aux enfants à leurs frais ou le vendre quasiment à prix réduit avec un prélèvement pour droits d’auteur, qui sera utilisé pour financer d’autres projets similaires afin qu’un maximum d’enfants y aient accès facilement. »