Un nouvel épisode de poissons morts retrouvés dans la région de Port-Louis a été enregistré cette semaine. Cette catastrophe écologique vient démontrer que notre environnement marin est en danger. La mer, qui est l’une des richesses de Maurice, doit être préservée, affirme l’océanographe Vassen Kauppaymuthoo, qui dit tirer la sonnette d’alarme depuis longtemps. Il souhaite une meilleure gestion de la pollution causée par les activités du port et dénonce la pratique de déverser des eaux usées non traitées en mer.
Les résultats des premières analyses ont indiqué que la chaleur et la prolifération d’algues ayant absorbé tout l’oxygène sont les responsables de la mort de centaines de poissons aux Salines cette semaine. Un constat qui aurait pu être attribué aux seules conditions climatiques, sauf qu’il ne faut pas oublier que cette région de Port-Louis connaît actuellement des travaux importants et que les poissons ont été retrouvés dans un bassin occasionné par le comblement des lieux. Ce qui pousse à dire que l’activité humaine a une certaine responsabilité dans cette affaire.
Pour Vassen Kauppaymuthoo, ce nouvel épisode devrait nous interpeller par rapport à notre environnement. « Nous vivons sur une île dont nous vendons l’image de paradis, et voilà qu’on se retrouve avec autant de poissons morts une fois de plus. En plus de venir ternir l’image du pays, cela démontre la réalité des choses : la zone de Port-Louis est polluée. »
L’océanographe rappelle que cela fait des années qu’il tire la sonnette d’alarme sur les problèmes liés à la pollution dans les eaux du port. « Outre toutes les activités liées au port lui-même et la pollution que cela occasionne, il y a la question des eaux usées qui sont déversées dans cette région. J’ai d’ailleurs fait un film sur ce sujet qu’on peut consulter sur mon site. Il s’agit d’une eau brute avec toutes sortes de débris. Je crois que la responsabilité de la Waste Water Management Authority et de la Mauritius Port  Authority est engagée par rapport à l’Environment Protection Act dans cette région. »