Intervenant ce matin au Domaine Les Pailles à l’ouverture d’un atelier sur l’économie verte dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement célébrée le 5 juin, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Deva Virahsawmy, a fait appel au sens civique des Mauriciens et les a exhortés à ne pas prendre nos rues et nos drains pour des poubelles !
« Malgré tous les efforts du gouvernement pour conscientiser la population mauricienne à la nécessité de préserver leur environnement, il y a certains, malheureusement, qui continuent à faire la sourde oreille ; ne prenez pas les rues et les drains pour des poubelles ! », a lancé le ministre Deva Virahsawmy devant une salle pleine à craquer et en présence du Permanent Secretary à son ministère, P. Jhugroo, du président du National MID Committee, Osman Mohamed, de la UN Resident Coordinator/UNDP Resident Representative, Leyla Tegmo-Reddy, entre autres.
« Le concept Maurice île Durable (MID) vise à faire de Maurice un modèle de développement durable dans l’océan Indien et dans le monde. Mais pour que cela se réalise, nous avons besoin de la pleine participation et de la collaboration active de tous ceux concernés, y compris celles de la population et des opérateurs économiques. Nous croyons fermement qu’ensemble nous allons réussir. L’ultime objectif est de faire du développement durable une partie intégrante de la vie quotidienne de tous les citoyens de ce pays ! », a élaboré le ministre.
Deva Virahsawmy a annoncé que, dans le but de rendre le processus MID « plus transparent et participative », le site internet du projet MID a été rénové afin de le rendre plus attrayant, informatif et « user friendly ». « Cette nouvelle infrastructure donne une visibilité améliorée aux projets MID et regroupe sous une seule ombrelle la MID Commission, le MID Fund et mon ministère », se réjouit le ministre.
Le ministre a également annoncé qu’un clip vidéo en versions anglaise et française (et bientôt en kreol) a été préparé pour la Conférence Rio +20 visant à montrer le progrès accompli par Maurice depuis l’Indépendance (en 1968) jusqu’à la conception du projet MID. Il a aussi énuméré les activités organisées dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement (JME).
Rappelant que le thème de la JME cette année est « Économie verte : en faites-vous partie ? », Deva Virahsawmy a souhaité que cet atelier autonomise (« empower ») les opérateurs économiques mauriciens à sortir des sentiers battus traditionnels en vue de faire des affaires pour emprunter des sentiers plus en phase avec le développement durable. « J’en appelle à votre sens de responsabilité pour être des défenseurs du développement durable et pour aider le gouvernement dans cet effort de faire de notre pays une île durable », a-t-il conclu.
Dans son discours, la UN Resident Co-ordinator, Leyla Tegmo-Reddy, a entre autres plaidé pour l’émergence d’une économie verte. « Dans un effort soutenu pour rendre plus verts les divers secteurs de l’économie, il est peu probable que l’objectif des scientifiques à limiter la température globale à 2 degrés Celsius soit atteint », a-t-elle prévenu avant de lire des extraits du message du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à cette occasion.