“Nous n’héritons pas la Terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.” Cette citation attribuée à Antoine de Saint-Exupéry mérite réflexion. Dans le capharnaüm des constructions, au nom du développement tous azimuts, nous devrions être à l’écoute des cris des enfants, qui souhaitent vivre sur une terre non polluée.
À travers leurs dessins, ces élèves de sixième de différentes écoles expriment le souhait que les hommes et les animaux puissent s’épanouir sainement. Pour eux, la pollution et la destruction de la planète doivent cesser. En dépit du développement, le respect de l’environnement reste primordial pour la survie même de l’humanité.