Les autorités s’en vont-en-guerre contre les automobilistes qui font fi de l’environnement. À partir d’aujourd’hui, la police de l’Environnement et la National Transport Authority (NTA) ainsi que la force régulière veilleront au grain. L’État a fait l’acquisition de 11 sonomètres et 10 opacimètres, dont un de chaque prévu à l’île Rodrigues.
L’autoroute à hauteur de Sorèze avait des allures de centre de contrôle technique. Des policiers procédaient à des contrôles pour mesurer les émissions de fumée s’échappant des pots d’échappements et le niveau sonore des véhicules à deux roues. Un exercice laborieux qui demande entre 15 et 20 minutes pour chaque vérification.
Présent sur les lieux, le responsable de la Road Safety Unit (RSU) l’inspecteur Bhijaye Rambhursy explique que c’est surtout les véhicules roulant au diesel qui sont visés pour cette première opération. « Il faut savoir que l’impact du diesel est plus important pour la qualité de l’air que nous respirons et les véhicules roulant au diesel peut être la cause de nombreux accidents. Au niveau du tapage sonore, nous ciblons principalement les deux roues, dont les grosses cylindrées. »
Le seuil autorisé pour les véhicules émettant de la fumée est de 50 %.  L’automobiliste sera verbalisé d’un montant de Rs 1 000 si cette limite est dépassée. Mais si le test démontre que la fumée est de plus de 70 %, une Prohibition Notice lui sera servie. « Le véhicule pourra circuler uniquement pour se rendre au garage. Une fois les réparations effectuées, il devra à ce moment-là se diriger vers la NTA, qui délivrera le certificat de fitness », indique le ministre de l’Environnement Deva Virahswamy. Il a assisté aux premiers tests des forces de l’ordre.
Au niveau du son, les poids lourds de moins de 10 000 cc ne devraient pas excéder les 90 décibels. Et si les camions dépassent la limite autorisée de 100 décibels, une Prohibition Notice sera servie aux chauffeurs.
Plusieurs policiers, dont des officiers du ministère de l’Environnement, ont bénéficié d’une formation de deux semaines en Angleterre. À leur retour, ils ont dispensé des cours à ceux qui seront appelés à faire usage des opacimètres et des sonomètres qui ont coûté Rs 6 millions.
Les sonomètres sont de la marque Actia Muller SOLO SLM Class 2  et les opacimètres de la marque Oliver 6502 du Royaume-Uni.
Les policiers recommandent aux automobilistes de réparer leurs véhicules pour éviter d’être verbalisés ou pire de se voir servir une Prohobition Notice.