Noemie Coutet, collégienne de 17 ans, souffre d’épilepsie sévère et a besoin de suivre un traitement à l’étranger pour pouvoir espérer vivre une vie normale. Toutefois, il lui faut Rs 600 000 pour cela, indique sa mère Ingrid Coutet.

Cela fait six ans que ses crises ont commencé. Noémie peut en avoir trois fois dans la même journée. A chaque crise, elle tombe et se blesse. « Apre sak kriz, li kapav pa leve pendan 4h. Enn fwa li ti sap lor leskalier linn tombe-tou », raconte sa mère.

Sa mère ne sait plus quelle porte frappait. « Dokter dir pa pou kav fer kitsoz. Mo’nn ale get minis, mo’nn al radio, me nanye« , raconte-t-elle.

Malgré son autorisation pour une collecte de fonds, Ingrid ne parvient pas à récolter les Rs 600 000 nécessaires pour que sa fille puisse suivre un traitement.

Selon elle, aucun médicament n’arrive à calmer la maladie de sa fille à Maurice. C’est pour cette raison qu’elle souhaite se rendre à l’hôpital Pitié-Salpêtrière, à Paris.

“Mo pe envi gagn enn ed pou mo tifi, li pa fasil, ou koumadir enn mendian », ajoute-t-elle.

Elle lance un appel aux autorités concernées et compte sur la générosité des Mauriciens pour les aider.

Pour ceux qui veulent apporter leur aide, les dons peuvent être transmis sur le compte suivant à la MCB: 000441255744.