Pour sa nouvelle convocation à l’Equal Opportunities Commission (EOC) cet après-midi, le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen devait être accompagné de Me Rama Valayden. Et pour cause : Me Nanda Kistnen, qui assurait sa défense jusqu’ici, est indisponible tandis que l’EOC a refusé un nouveau renvoi de l’affaire. Si Me Kistnen se montre critique sur la « manière de faire de la commission », le président de l’EOC, Brian Glover, maintient pour sa part que les raisons évoquées pour le renvoi ne sont pas valables.
Le ministre du Tourisme était convoqué à l’EOC cet après-midi après que la commission a obtenu un nouveau témoignage concernant les « propos discriminatoires » qui lui sont reprochés. Toutefois, son avocat, Me Nanda Kistnen – qui affirme avoir reçu la lettre de convocation hier après-midi –, n’a pu prendre les dispositions nécessaires. « J’ai reçu la lettre de convocation vers 13h. J’avais déjà un rendez-vous médical planifié pour aujourd’hui et mon client devait assister au Conseil des ministres. Qui plus est, je ne pouvais prendre les instructions de mon client en l’absence de nouveaux éléments dont on parle, et qui est à la base de cette convocation. Raison pour laquelle j’ai écrit au président de l’EOC pour lui demander un renvoi. »
Me Kistnen trouve cependant « inapproprié » que Brian Glover ait répondu directement à son client concernant cette demande. « C’est moi qui lui ai écrit et il répond à mon client pour lui dire que les raisons évoquées pour le renvoi ne sont pas justifiées. De même, il avance que la commission n’a aucune obligation de me soumettre les nouveaux éléments. C’est très inélégant. »
Dans de telles conditions, affirme Me Kistnen, il ne paraîtra pas et sera remplacé par Me Rama Valayden. « Comme je ne peux renvoyer mon rendez-vous médical, Me Valayden accompagnera le ministre. Mais je déplore cette manière de faire. »
Sollicité pour une réaction, Brian Glover laisse entendre avoir choisi de s’adresser directement à Michaël Sik Yuen car « c’est lui qui est concerné », dit-il. « J’ai convoqué le ministre, pas l’avocat. » Et d’ajouter que les raisons évoquées pour ce renvoi sont « injustifiées ».
« J’ai convoqué Michaël Sik Yuen à 15h30 en prenant en considération que le Conseil des ministres se tient le matin. Je ne suis donc pas satisfait de ces explications. » Le président de l’EOC confirme avoir reçu un « deuxième témoignage de même nature » concernant les « propos discriminatoires » reprochés à Michaël Sik Yuen pendant la campagne municipale, en décembre 2012. « Le mieux, c’est qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec cette affaire. »
Brian Glover rappelle que toute personne ne se présentant pas à une convocation de l’EOC commet un délit au pénal. L’Equal Opportunities Act (EOA) donne le pouvoir à la commission de référer l’affaire à la police.