Les cavaliers mauriciens seront en action ce week-end dans deux pays différents. Une sélection a déjà mis le cap sur l’Afrique du Sud pour disputer l’Inter African Easter Cup, alors qu’une autre équipe prendra l’avion pour l’île de La Réunion pour une compétition qui, espère-t-on, relancera la discipline dans la région.
Il faut savoir que la compétition sud-africaine compte parmi les plus prestigieuses du continent. Au Kyalami Park, près de Johannesburg, les 7 et 8 avril prochain, les représentants des pays tels que le Congo, l’Afrique du Sud, la Namibie, le Sénégal, le Swaziland et le Botswana se mesureront aux Mauriciens sur deux jours de compétition.
Du côté des Mauriciens, l’équipe semble assez complète, avec des cavaliers du calibre de Louis Regnard, Marie Leclézio ou encore Florence Espitalier-Noël. D’ailleurs, ils ont déjà pris leurs quartiers dans le haras de Barry et Lorette Taylor.
À ce jour, la plupart des membres de la délégation ont déjà trouvé une monture. Seule Florence Espitalier-Noël a éprouvé quelques difficultés pour avoir un cheval. « Mais on espère qu’elle se trouvera une monture d’ici demain », nous a déclaré Kim Guého, secrétaire de la Fédération mauricienne de sports équestres (FMSE).
Pour se mettre dans le bain avant le jour J, les Mauriciens participeront aussi à des warm-up competitions afin de s’acclimater à l’Afrique du Sud. L’équipe est emmenée par Séverine Hirtz.
D’un autre côté, Maurice s’est vu invitée à une rencontre amicale à La Réunion. Un autre concours de saut d’obstacles, avec comme opposants Madagascar et La Réunion. « C’est le comité régional, à travers sa présidente Carole Payet, qui a invité Maurice. »
La délégation sera composée de six cavaliers, pour trois niveaux de compétition. Naim Currimjee et Elisa Lincoln seront en lice en 60 cm, Louise Espitalier-Noël et Kelly Lamusse défendront les couleurs mauriciennes dans la catégorie 80 cm, et Julie Cautress-Dupavillon et Omar Ravate, qui officiera aussi en tant que chef d’équipe, devront affronter des barres à 1 m.
Maurice présentera également une équipe de dressage. Deux cavalières seront en action. Il s’agit de Tessa de Maroussem et Charlotte Bouet. « Les échanges entre nos îles s’étaient espacés depuis quelque temps. Nous sommes très heureux de cette initiative réunionnaise », souligne Clothilde Jauffret, présidente de la FMSE.