Quatre cavaliers mauriciens : Jérôme Ferrat (35 ans), Nicolas Desvaux (20 ans), Adrien Jouana René (19 ans), Miguel Rey (18 ans) seront à Johannesburg (Afrique du Sud) pour participer au Easter Festival Inter-Africa Cup. Ce rendez-vous annuel réunit les meilleurs cavaliers du continent. L’année dernière, l’équipe mauricienne qui avait pris part à cette compétition était montée sur la troisième marche du podium. Peuvent-ils faire mieux cette année ?…Ils mettent le cap sur l’Afrique du Sud ce mardi.
L’Afrique du Sud fait figure d’épouvantail dans cette compétition mais les cavaliers mauriciens auront eux aussi leur mot à dire dans cette compétition. « Nous ne nous rendrons pas en terre sud-africaine pour faire de la figuration mais pour prouver notre valeur. Nous avons les moyens de réaliser un bon résultat », annonce avec beaucoup de conviction, Nicolas Desvaux,qui était de la partie l’année précédente. Ce dernier reconnaît toutefois que le fait d’évoluer sur des chevaux prêtés pourraient bien jouer en leur défaveur. « Nous partons avec un désavantage car nous serons les seuls à évoluer sur des chevaux prêtés. Mais malgré cela, nous avons toujours su tirer notre épingle du jeu », soutient-il. Il est à noter que cette année les chevaux que reçoivent les quatre cavaliers mauriciens viennent du harras des Sud-Africains Barry et Laurette Taylor.
Clotilde Jauffret, secrétaire général de la Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF) ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur l’accueil qui est offert aux cavaliers mauriciens par les Taylor. « Nos cavaliers sont entre de très bonnes mains ». Le chef d’équipe, Jérôme Ferrat, qui apportera son expérience des grands rendez-vous, estime que son équipe a les moyens de faire un bon résultat et qu’il ne faudra pas uniquement se méfier des Sud-Africains. « La compétition sera d’un niveau très relevé. La Namibie et le Swaziland ne seront pas à prendre à la légère. Les Sud-Africains sont certes très forts mais ils seront très difficiles à battre. Ces derniers ramènent généralement des chefs de piste qui sont en charge du parcours des Jeux Olympiques », souligne Jérôme Ferrat, qui avait pris la 4e place en 2011 dans cette compétition.
Les cavaliers mettront le cap sur l’Afrique du Sud ce mardi et rentreront au pays le mardi 2 avril prochain. La compétition se tiendra par ailleurs au Kyalami Equestrian Park (Johannesburg). La présidente de la MESF, Kim Gueho a tenu pour sa part à faire ressortir que les cavaliers mauriciens avaient toujours fait bonne impression dans cette compétition. « Dans un passé glorieux, nous avions déjà remporté la victoire. Je fais confiance aux cavaliers mauriciens à 200 %. Ils feront du bon boulot ». Miguel Rey en sera pour sa part à sa première participation. Le jeune cavalier de 18 ans a hâte d’en découdre.
« Je ne me mets pas de pression. Je donnerai le maximum. C’est mon baptême de feu dans la Easter Festival Inter Africa Cup et je compte saisir cette opportunité pour montrer de quoi je suis capable. J’ai hâte d’être en action. Il faudra sortir le grand jeu », avoue-t-il. Même son de cloche du côté d’Adrien Jouana-René qui espère que l’équipe montera sur le podium. « Nous n’allons pas pour faire de la figuration mais pour aller chercher un podium », souligne ce dernier qui n’en est pas à sa première participation. À titre d’information, les quatre cavaliers étaient en action hier au Centre Équestre La Louisa lors du concours de sauts d’obstacles seniors, organisé par la fédération.