La quatrième édition du World Dressage 2013 s’est tenue mardi dernier au Club d’Équitation du Nord (CEN) à  Poudre d’Or. Nombreux sont les cavaliers à s’être distingués lors de cette journée de compétitions où 23 participants étaient en lice.
Cette année, les deux juges internationaux étaient Kathy Amos-Jacob et Rhor, toutes deux ambassadrices de cette belle discipline qui requiert tant de travail pour réussir cette symbiose entre le cavalier et sa monture. La Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF) a ainsi organisé cette année sa quatrième édition du World Dressage Challenge. « Ce Challenge met nos cavaliers en compétition avec ceux du monde entier.  Chacun dans son pays est jugé dans les mêmes conditions par des juges de la Fédération Équestre Internationale (FEI). C’est une occasion unique pour nos cavaliers de se mesurer aux autres. A la fin de l’année, un classement  nous permet de nous situer au niveau mondial », indique la présidente de la fédération, Kim Gueho.
A l’issue de la compétition une formation théorique et technique a été faite par les juges, qui sont également des coaches de haut niveau. C’est Stéphanie Jauffret qui s’est adjugée la victoire au Prix St Georges en selle sur Lucky Way alors que dans la catégorie Medium Class, la palme est revenue à Isabelle Labat (Mugetti Force). Charlotte Bouet a été sacrée dans la catégorie Elementary Class sur Flic en Flac tandis que Germain Yon a fait parler la poudre en Preliminary Class sur St Austell. Chez les Juniors, Nicole Bertrand a été exacte au rendez-vous sur White Shadow.
Contrairement à l’équitation classique, la compétition de dressage ne comporte pas d’airs au-dessus du sol, que la plupart des chevaux de compétition ne peuvent pas réaliser compte tenu de leur conformation. La compétition se concentre sur les mouvements de dressage, tels que le piaffer, passage, trot allongé, pirouette et les changements de pied au galop.