Le FEI World Jumping Challenge 2012 a débuté hier au Centre d’Équitation du Nord (CEN) à Poudre d’Or. Le suspense demeure entier dans la Catégorie A avec Louis Régnard, Sabine Merle et Philippe Burckel qui se tiennent de très près. Ces trois cavaliers ont réalisé un sans-faute lors de cette première journée et tenteront de faire la différence aujourd’hui.
Le vainqueur de l’édition 2011, Philippe Burckel, aura du pain sur la planche aujourd’hui pour retenir sa couronne. En selle sur Silver Fox, Philippe Burckel pointe actuellement à la troisième place de la Catégorie A avec un chrono de 56.78. Devant lui, on retrouve Sabine Merle, créditée d’un temps de 55.43 sur Nino alors que Louis Regnard occupe actuellement le fauteuil de leader avec un temps de passage de 53.60. On s’attend donc à une deuxième partie des plus relevées entre ces trois cavaliers, qui défendront crânement leurs chances lors de cette ultime journée. Philippe Burckel n’est pourtant pas inquiet, lui qui préfère jouer la carte de la sécurité aujourd’hui. « Je ferai comme aujourd’hui (hier). Je chercherai impérativement à faire deux sans-fautes. Nous aurons deux épreuves. L’important sera de terminer la compétition sans prendre de pénalités. Mes adversaires sont très coriaces et très difficiles à prendre. Je ferai mon maximum pour essayer de tirer mon épingle du jeu », a fait ressortir Philippe Burckel.
Le cavalier mauricien aura donc fort à faire pour conserver son titre de champion, lui qui aura à sortir le grand jeu face au talentueux Louis Regnard et la revenante Sabine Merle. Kim Guého, la secrétaire de la Mauritius Equestrian Sports Federation (MESF) promet, quant à elle, du beau spectacle. « Ce sera disputé jusqu’au bout. Les yeux seront certainement rivés sur Philippe Burckel car il prendra part dans trois semaines au World Jumping Finals à Caracas (Venezuela) », a-t-elle indiquée. Cette dernière est par ailleurs revenue sur la journée d’hier, qu’elle a qualifiée de superbe. « Le temps était beau, les cavaliers étaient au rendez-vous. Le public a répondu présent pour soutenir les participants. Tout s’est déroulé dans une ambiance bon enfant », a déclaré la secrétaire de la MESF, qui a tenu à remercier Phoenix Beverages Ltd (PBL), un des sponsors de l’évènement.
Dans la Catégorie B, c’est le vétéran Frédéric Robert qui a fait parler la poudre sur Aramis en 59.47 devant Nicolas Desvaux (Prince Nicholai) qui a terminé dans un temps de 63.47. Nathalie Rolando, en selle sur Fire Cat, complète le podium en 65.91. L’expérimenté Frédéric Robert a réalisé un sans-faute, lui qui demeure le grand favori dans cette catégorie. Une autre épreuve était au programme hier, à savoir le Mary Binks Challenge (90 cm). C’est Imaan Bundhun Pudoo, avec comme monture, Ivanhoë, qui est monté sur la plus haute marche du podium en 53.95. Il a devancé Kelly Lamusse (Super C) qui a été créditée d’un chrono de 56.42 tandis que Clemence Rivalland, en selle sur Mast Abeam, a pris la troisième place en 53.73.