A 14 ans, le jeune Lambert Leclézio s’est fait un nom dans le monde de la voltige, pas uniquement à Maurice mais aussi sur le plan international. Véritable talent pur de la discipline, il a remporté le GHS Vaulting Championships à Gauteng en Afrique du Sud en Grade « A » lors du week-end du 29-30 octobre dernier. Une performance remarquable pour celui qui prendra part aux Mondiaux de Voltige en Slovaquie 2012 en août prochain.
Médaillé d’or aux Championnats d’Afrique de voltige à Maurice au Centre Équestre La Louisa et ayant pris part à plusieurs concours dont les Championnats d’Europe Open, Lambert Leclézio ne cesse de gagner du galon. Pratiquant cette discipline esthétique depuis l’âge de 11 ans, il a connu, depuis, une ascension fulgurante. « J’ai toujours été très passionné par la gymnastique et j’aime beaucoup les animaux. Ce sport est un mariage de mes deux passions. Je me considère par conséquent très chanceux de pratiquer une discipline où je m’y retrouve parfaitement », avoue le jeune voltigeur. Lambert Leclézio est aussi un garçon qui donne la pleine mesure de ses capacités à l’entraînement.
« Je me donne toujours à 200% à l’entraînement. Je n’ai pas d’autre passion mise à part la voltige. Je m’entraîne actuellement trois jours sur sept (3 séances de 2 heures) au Club Hippique de Maurice », indique-t-il. A ces débuts, Lambert Leclézio avait comme entraîneur Sabrina De Maroussem et à par la suite été sous la tutelle de Stéphanie Jauffret durant deux ans. Maintenant, pour mieux le préparer pour les grandes échéances à venir, il s’entraîne sous la férule de la Polonaise Amelia Ogonowska, qui est à Maurice pour sept à huit semaines. Cette dernière entraîne plus de 35 voltigeurs du Club Hippique de Maurice et du Centre Équestre La Louisa.
« Elle aide tous les voltigeurs mauriciens. Mais elle suis également de très près la préparation de Lambert. D’ailleurs, elle a établi un programme pour l’aider », fait ressortir Bernard Leclézio, père du voltigeur. « Il progresse très vite. Et de ce fait, afin de peaufiner sa préparation, il se rendra probablement aux Pays-Bas en 2012, une compétition qui aura lieu durant les vacances de Pâques. Il est très important qu’il se frotte aux européens car ce sont les meilleurs. L’Angleterre et l’Allemagne sont des références dans ce sport. Il gagnera définitivement en expérience et en maturité », explique le père. Lambert Leclézio espère quant à lui bien faire aux Mondiaux et ne se met en aucun cas la pression, ayant la tête bien sur ses épaules.
« Les compétitions me font gagner en assurance. Je suis beaucoup plus sûr de moi maintenant. J’arrive à faire le vide dans mon esprit quand je suis sur ma monture. Je ne pense à rien et je suis très concentré pour exécuter mes figures acrobatiques », déclare ce talent précoce. « Pour réussir dans la voltige, il faut avoir de la souplesse, de l’équilibre, de la force et ne faire qu’un avec son cheval. Comme tout sportif et compétiteur, je suis en quête de cette perfection », ajoute-t-il avec beaucoup de détermination. Garçon très sympathique, Lambert Leclézio, inscrit dans la structure sports-études concept du Lycée La Bourdonnais, n’éprouve aucune difficulté à concilier sports et études.
« Je n’ai aucun problème avec Lambert concernant les études. Il arrive à gérer. Je dois spécifier qu’il effectue aussi ses déplacements pour les compétitions pendant les vacances scolaires. Même s’il rate quelques classes, il rattrape assez facilement son retard », note Bernard Leclézio. Le voltigeur a par ailleurs tenu à remercier sa famille, cheville ouvrière derrière sa réussite. « Mes parents m’ont toujours soutenu et ont toujours cru en mon potentiel. Sans eux, je n’aurai pas réussi et je tiens à les remercier », a conclu Lambert Leclézion.