Le Ernest Wiehe Jazz Festival, initié par Cyril Michel, en collaboration avec l’IFM, est prévu du 11 au 13 octobre. Ce festival propose au public une programmation d’artistes locaux et internationaux à travers une série de concerts.
Le Ernest Wiehe Jazz Festival se propose de faire résonner la musique dans plusieurs lieux. Les mélomanes pourront apprécier une palette de musiciens locaux et d’invités internationaux. Tous ont un lien avec Ernest Wiehe et ont entretenu une relation musicale et d’estime réciproque.
Ouverture.
La soirée d’ouverture, prévue le jeudi 11 octobre (20h) à l’hôtel Le Tamarin, verra en première partie Olivier David et Norbert Planel dans Beyond a reflection, into a dream. Une pièce musicale qui s’apparente à un voyage musical et invite à prendre le temps de savourer la subtilité des nuances. La pièce revisite les classiques du jazz, mâtinés d’influences venues d’Orient.
La musique se poursuit avec le Benoît Sauvé Quartet. Ce musicien français réunit un quartet pour proposer un répertoire coloré et rythmé à forte connotation latine, alternant compositions originales et thèmes empruntés au jazz, à la musique brésilienne ainsi qu’à la chanson française et la pop anglo-saxonne, pour une expérience de jazz fluide et accessible. Soulignons que Benoît Sauvé est un des rares flûtistes à bec à s’être imposé dans le jazz et dans les musiques actuelles et ethniques. Il amène à reconsidérer la place de cet instrument dans le paysage musical contemporain. Il aura à ses côtés Cédric Baud à la guitare, Kersley Palmyre à la basse et Jim Bachun à la batterie.
Grand-Baie, le même soir à 20h, la chanteuse Marie-Luce Faron propose une formation inédite avec Neshen Teeroovengadum à la guitare, Steven Bernon aux percussions et Dario Ramdeal à la batterie. La formation assurera la première partie du Ten Piece Big Band, qui se produira à 22h, le jeudi 11 octobre, toujours au Z Club @ Banana Beach Club à Grand-Baie. Le Marie-Luce Faron Quartet sera aussi à l’hôtel Le Tamarin, le vendredi 12 octobre.
Le Ten Piece Big Band, dirigé par Philippe Thomas, réunit les musiciens qui ont tous appris du jazzman de Mapou pour faire résonner les morceaux de Didn’t Say. On retrouvera, le jeudi 11 octobre au Z Club, une sonorité distillée par Philippe Thomas, George Reed, Jean-Noël Ladouce, Jocelyn Armandine, Samuel Laval, Bruno Boncoeur, Ricardo Thélémaque, Kersley Pitambar, Noël Jean et Christophe Bertin. Le Ten Piece Big Band sera aussi au Château Labourdonnais le samedi 13 octobre à 12h pour un Blue note brunch.
Friday’s night.
Rendez-vous le vendredi 12 octobre à 21h avec Olivier Ker Ourio Magic Tree, à l’hôtel Le Tamarin. Les compositions de l’harmoniciste dénotent l’intelligence des arrangements. Établi à Paris depuis 1992, après une enfance passée à l’île de la Réunion, Olivier Ker Ourio est reconnu comme l’un des meilleurs harmonicistes chromatiques de jazz. Dans les cinq albums enregistrés à ce jour sous son nom, ses compositions dévoilent un monde poétique habité de mélodies lyriques, d’harmonies inventives et de rythmes inhabituels. Le trio Magic Tree aura pour invité Neshen Teeroovengadum.
Ce même soir, le Giovanni Emile Quartet se fera entendre au Z Club, à 20h. Composé de jeunes musiciens talentueux issus de l’Atelier Mo’Zar, ce quartet impressionne par une essence située entre jazz et funk. Avec Giovanni Émile au saxo, Percy Odayen au piano, Denis Serret à la basse et Dukes Jeewon à la batterie.
Toujours au soir du vendredi 12, à 20h, à l’IFM, l’occasion de goûter à Bluz dan jazz avec Manuel Rocheman. Lauréat du Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz, Rocheman s’impose comme un des grands pianistes du moment. Il vient accompagné du bassiste Linley Marthe. Avec le batteur Christophe Bertin et le guitariste Patrick Desvaux, ainsi que de nombreux invités dont Menwar, Momo Manancourt, Philippe Thomas et Nadine Delombre.
Clôture.
Samedi 13 octobre, à midi, au Château Labourdonnais à Mapou : Richard Beaugendre, en duo avec Monsieur Robert, assure la première partie du Ten Piece Big Band. Beaugendre propose pour l’occasion un programme inédit, aux accents de jazz, présentant certaines des chansons de son prochain album.
À l’hôtel Le Tamarin, place au Clifford Boncoeur Trio. Le guitariste sera soutenu par Steven Bernon à la basse et Fleuriot Grenade à la batterie. Ils revisitent les standards du jazz en leur offrant un souffle nouveau.
Par la suite, le François Jeanneau Quartet fermera le festival. Le “patron” du jazz français reprendra le quartet historique d’Ernest Wiehe autour d’un répertoire de John Coltrane et de compositions du jazzman mauricien. François Jeanneau a longtemps enseigné au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et a créé et dirigé l’Orchestre National de Jazz à Paris en 1986. Lors du concert de clôture, seront à ses côtés les excellents Linley Marthe, Belingo Faro et Christophe Bertin. Un boeuf est prévu avec tous les musiciens du festival vers 22h30.
Notons également la projection du court métrage Les Mo’zar de Roche-Bois, de Gopalen Chellapermal, à 18h, le vendredi 12 octobre à l’hôtel Le Tamarin. Ernest Wiehe. Souffle d’une vie d’Alain Gordon-Gentil, sera projeté le samedi 13 octobre à 18h, toujours à l’hôtel Le Tamarin.