Les dépressions cycloniques qui ont frappé l’île depuis 2018 ont provoqué l’érosion de la rivière Citron qui passe à côté de l’hôtel Ravenala Attitude à Balaclava. Cette érosion, ajoutée aux conditions cycloniques, a provoqué l’érosion d’une partie de la plage. Si cette situation persiste, elle pourra mettre en péril la fondation de cet hôtel. C’est d’ailleurs pourquoi en juillet 2019, afin d’empêcher l’érosion de cette plage, des sacs de sable ont été installés dans divers endroits pour stopper l’érosion. Maintenant la direction de l’hôtel veut aller plus loin. Il se propose de construire un mur de rétention en pierre le long de la plage afin de créer une “spended beach”. Des rochers basaltiques seront aussi placés.

Les techniciens pensent que ces rochers basaltiques vont stopper l’inondation causée par l’embouchure de la Rivière Citron. « The rock revetment wall will prevent sand accumulation at the mouth of the river – thus avoiding flooding of the river upstream. Moreover, the reprofiling of the beach and construction of swimming pool will result in a beautiful beach which will be accessible for the touristic clientele of the hotel to enjoy safe and a safe and appropriately designed and located swimming pool to swim. The hotel will also gain added value through the satisfaction of the client’s potential of the hotel which will generate more tourists, improve revenue of the hotel thereby securing the existing employment », soutient le promoteur du projet dans un document adressé au ministère de l’Environnement.

Selon lui, les travaux de réhabilitation ainsi que la construction d’une nouvelle piscine auront un impact minimal sur l’environnement. « An assessment of the environmental impact reveals that the proposed works will enhance the present beach and shoreline environment of the hotel, while creating minimal impacts on the existing environment if the proposed works are properly designed and implemented in accordance with stricty specifications », insiste-t-il dans le même document.

La plage sablonneuse sera refaite afin d’accueillir des matelas de plage et des kiosques. Des cocotiers se trouvent actuellement sur la plage. Selon le promoteur, le projet de réhabilitation de cette plage fait partie du parc marin de Balaclava. Le mur basaltique qui sera construit servira de refuge pour les animaux aquatiques. Il soutient dans son rapport que le gouvernement est conscient des dégâts causés par l’érosion à nos côtes. D’ailleurs, il s’est embarqué dans des projets similaires à Mon Choisy.

Dans le cadre de la réalisation de ce projet, la direction de l’hôtel Ravenala Attitude est engagée dans des consultations avec les habitants de la localité, les propriétaires de villa et la direction de l’hôtel Maritim pour les convaincre de la nécessité de réhabiliter cette partie de l’île. « In the light of the evidence compiled above, it can be concluded that the overall socio-economic impact of the proposed would be definitely positive, and it will also induce enhancement opportunities accruing to the hotel as the proposed beach ungrading will bring added value to the hotel which which will attract more tourists, thereby generating employment for mauritians, but most important of all bring additional foreigh exchange to the country », insiste le promoteur dans sa demande auprès du ministère de l’Environnement en vue d’obtenir un certificat d’EIA pour démarrer le projet.