Le ministre des Finances et du Développement économique, Xavier-Luc Duval, réagit aux propos des syndicats de la fonction publique qui imputent à son ministère, le retard dans la publication du rapport Manraj. Le ministre se dit également « étonné » qu’une réunion tenue entre hauts fonctionnaires en son absence ait été aussi largement répercutée dans la presse.
« Nous avons déjà montré notre bonne foi en accordant une enveloppe de Rs 4 milliards pour le PRB et tous les fonctionnaires ont été payés selon les nouvelles grilles salariales dès le mois de janvier, malgré le contexte économique difficile. Je ne comprends pas comment on peut venir dire aujourd’hui que nous retardons le rapport Manraj. » Le ministre des Finances réagit ainsi pour la première fois aux propos des syndicalistes du service public concernant le rapport de l’Errors and Omissions Commission par Dev Manraj.
« Je suis par ailleurs étonné qu’une réunion tenue entre hauts fonctionnaires en mon absence ait été aussi largement répercutée dans la presse.  Ce ne sont pas  les Finances qui retardent la publication du rapport », soutient Xavier-Luc Duval. Il rappelle que le rôle du ministère des Finances est d’être le « gardien des deniers publics. Il faut nous assurer que l’argent des contribuables est bien dépensé ». Il ajoute que la philosophie du ministère est que « les fonctionnaires soient bien payés, mais en retour, la Fonction publique dans son ensemble doit être performante ».
Xavier-Luc Duval dit être conscient que la bonne performance et une bonne rémunération vont de pair. Le ministère des Finances compte prendre des actions concernant les propos tenus par les syndicalistes. Il nous revient que le Secrétaire financier écrira bientôt au Chef de la Fonction publique pour réclamer une enquête.
Concernant les changements qui auraient été apportés au rapport Manraj comme soutenus par les syndicalistes, le ministre des Finances dira tout simplement : « Le rapport est encore à l’étude. » La date de la publication du rapport non plus, n’est pas connue.
Plusieurs syndicats de la Fonction publique ont récemment signifié leur intention de manifester pacifiquement en raison du retard apporté dans la publication du rapport Manraj. Ils tiennent le ministère des Finances pour responsable de la situation car selon eux, on cherche à apporter des changements aux contenus du rapport.