Les dirigeants du syndicat des huissiers du département du judiciaire (JDCUU) ne cachent pas leur satisfaction devant le rapport de Dev Manraj. Celui-ci a présidé la commission instituée par le gouvernement pour corriger les erreurs et omissions contenues dans le rapport du Pay Research Bureau (PRB) qu’a rendu le responsable de cet organisme, M. Aujayeb.
Parmi les recommandations du rapport Manraj, il y a surtout le fait que dorénavant, l’huissier percevra une allocation quand il s’agira d’aller servir en dehors des heures de bureau un ordre de comparution ou du papier timbré à tout citoyen appeler à comparaître devant un tribunal.
Le secrétaire du syndicat, Saleem Peerbakus, a rappelé lors d’une conférence de presse tenue hier les difficultés que peuvent rencontrer les huissiers quand ils effectuent des sorties pour se rendre chez des citoyens pour une raison ou une autre. Non seulement ils risquent d’être mordus par des chiens, mais aussi de se faire tabasser, surtout quand ils doivent servir un ordre d’éviction. « Ces risques méritaient d’être compensés depuis longtemps. Heureusement que M. Manraj nous a porté une oreille attentive et a inclus cette allocation », dit-il.
Aussi, Saleem Peerbakus remercie vivement le Premier ministre pour avoir nommé la commission, composée des personnes qu’il fallait, M. Manraj et ses assesseurs, et aussi les responsables hiérarchiques des huissiers, c’est-à-dire le chef juge et le Master and Registrar. Ces derniers ont avalisé les propositions soumises par le syndicat, faute de quoi, les efforts des dirigeants syndicaux n’auraient pas abouti.
Soubass Lallbeeharry a souhaité que le rapport Manraj serve à faire comprendre aux autorités compétentes que l’État peut économiser de l’argent si un commissaire aux salaires, à la tête du PRB, a la compétence et l’approche nécessaires pour trouver les bonnes solutions pour résoudre les problèmes des fonctionnaires.
La conférence de presse s’est tenue jeudi dans les locaux de la Federation of Civil Service and Others Unions.