La première maitre d’armes mauricienne, Jenna Rima, avait assisté au congrès international d’escrime, organisé par le Comité International Olympique (CIO) à Paris le mois dernier. La fédération internationale d’escrime (FIE ) a fêté ses cent ans par la même occasion.  Le but de cette rencontre était de revoir les règlements et certains nouveaux amendements avant de passer au vote des 125 fédérations présentes représentées par leurs délégués. Ce la c’est fait dans un cadre convivial et les représentants ont été également interrogés sur le développement de cette discipline dans leurs pays.
« La majorité des fédérations étaient présentes à Paris, où le choix des pays qui accueilleront les compétitions de 2014 a été décidé », avance Jenna Rima, qui estime, «dommage que Maurice n’a pas pu figurer parmi les pays organisateurs pour le moment en raison de certains conflits internes ». Toutefois elle en a beaucoup appris de son voyage. L’escrimeuse a partagé sa passion avec les pros de la discipline. Ces derniers n’ont pas hésité à lui prodiguer des conseils pour  la progression de ce sport encore méconnu chez nous.
« C’était  une nouvelle et bonne expérience pour moi. J’ai rencontré des personnes influentes dans le monde de l’escrime et je souhaite désormais faire tout mon possible pour y arriver dans cette discipline », fait-elle ressortir. Pour en revenir aux 100 ans fêtés le lendemain du congrès, un dîner et un spectacle comprenant opéra, concert, théâtre et autres spécialités françaises, étaient au rendez-vous.
Gordon Rapp à Maurice
Par ailleurs, le président de la fédération allemande d’escrime Gordon Rapp est actuellement à Maurice après une requête de la fédération internationale d’escrime pour s’enquérir de la situation de la fédération locale après une lettre envoyée par le ministère de la Jeunesse et des Sports à la Fédération internationale d’escrime (FIE) pour la demande de suspension de cette instance. Il a de ce pas rencontré Philippe Hao Thyn Voon, président du comité olympique (COM), ainsi que le ministre Devanand Rittoo. « Nous avons eu une réponse positive du MJS disant que la fédération mauricienne d’escrime sera reconnue et qu’elle sera soutenue dans sa démarche», a déclaré Philippe Hao Thyn Voon, qui précise que le président du CIO était un médaillé d’or à l’escrime. La FIE a offert à  la FME un lot d’équipements avoisinant Rs 300 000.