Les trois ressortissants chinois Wanted depuis jeudi dernier après leur tentative frauduleuse de récupérer des données informatiques sur des cartes bancaires des clients de la Mauritius Commercial Bank (MCB) ont été appréhendés ce matin. Zhang Guiping, 47 ans, Hu Yiao Mao 42 ans et Lui Yioa Yong ont été interpellés par une escouade de limiers de la Cyber Crime Unit, menée par le chef inspecteur Barkatally alors qu’ils se trouvaient dans les parages de la MCB à la rue La Reine. Ils ont été placés en détention policière au Central CID le temps que des interprètes soient disponibles pour engager les séances d’interrogatoires. Ils ne comparaîtront qu’en Cour de Port-Louis.
Cette arrestation a été facilitée dans une grande mesure par des enregistrements d’images prises par les caméras de surveillance installées dans les guichets automatiques, notamment ceux à la rue Royale à Port-Louis au rez-de-chaussée du QG de la MCB. Ces renseignements ont été communiqués par la MCB au Central CID depuis jeudi et une première étape de l’enquête de la Cyber Crime Unit du Central CID sera de confronter ces suspects à ces images vidéo, prises à deux reprises mercredi dernier, le jour du délit.
Les enregistrements des caméras de surveillance de la MCB révèlent que les dénommés Zhang Guiping, Hu Yiao Mao et Lui Yioa Yong étaient arrivés à 10 h 07 mercredi à la MCB en vue de pour installer leurs Skimming devices (d’appareils de détection frauduleuse de données) sur les deux ATM. Leur objectif était de copier les données informatiques sur les cartes bancaires de tous les clients de la MCB venant faire des transactions à ces guichets automatiques.
En sus de ces Card readers, ils ont également placé discrètement une Spy camera sur l’écran en vue d’enregistrer les clients saisissant leurs Pin codes pour les transactions. Ils étaient revenus sur les lieux à 16 h 08 le même jour alors qu’un préposé de la MCB avait découvert le pot aux roses à 16 h 51 en enlevant le Card reader en question. Les fraudeurs sont de nouveau revenus à 17 h 20 en vue de repartir avec la caméra.
Avec la découverte de cette tentative de fraude et d’escroquerie, les données informatiques copiées sur les banques magnétiques devant servir pour fabriquer de fausses cartes bancaires, 1 500 cartes de clients ont été stoppées du jeudi 23 au vendredi 24 juillet par mesure de précaution. La MCB avait annoncé que cette mesure proactive faisait suite à la découverte d’appareils de détection frauduleuse de données (skimming devices), placés sur deux ATM à Port-Louis mercredi. Les clients dont les cartes bancaires ont été compromises ont pu récupérer les leurs graduellement depuis vendredi dernier grâce au « instant cards issuance » et à la gestion proactive des fraudes 24/7 de la MCB.
L’enquête de la Cyber Crime Unit du Central CID devra déterminer si les trois suspects ont d’autres complices et s’ils ont également placé ces appareils de détection frauduleuse de données sur d’autres guichets automatiques.