Amar Kumar Khadoo, qui s’était fait passer pour un agent de migration, a été trouvé coupable d’escroquerie sous l’article 330 (1) du code criminel. Il avait tenté d’extorquer Rs 30 000 à une personne, lui faisant accroire qu’il était en mesure d’entreprendre des démarches afin qu’elle se rende en Italie. Quant à Soonita Ramphul, qui avait recommandé l’agent à la victime, elle a été disculpée, la cour estimant qu’elle n’était pas la complice du faux agent.
Le procès a reposé sur les témoignages du policier qui avait enregistré les dépositions du plaignant Premanand Appalasawmy et de son épouse.
Les faits remontent à 2011. Premanand Appalasawmy et son épouse voulant se rendre en Italie, ils en ont fait part à leur cousine Soonita Ramphul. En décembre 2011, lors du mariage du frère du plaignant, Soonita Ramphul a présenté Amar Kumar Khadoo à son cousin comme étant la personne idéale pour ce genre de démarches, car dans le passé, avait-elle soutenu, des personnes ont eu recours à ses services. Amar Kumar Khadoo avait alors montré à Premanand Appalasawmy des documents et photocopies de passeports des personnes qu’il avait aidées pour aller en Italie. L’agent lui avait dit que les démarches allaient lui coûter Rs 100 000 mais qu’il pouvait lui verser un acompte de Rs 30 000 et lui donner le reste une fois en Italie.
Quelques jours plus tard, Premanand Appalasawmy a effectué un retrait bancaire de Rs 30 000. Il a remis par la suite une somme de Rs 39 000 à Amar Kumar Khadoo. Toutefois, son épouse soutient qu’il n’a remis que Rs 30 000 à l’agent. Cependant, les démarches du couple n’ont jamais abouti. L’époux a aussi indiqué que le frère de l’accusé lui a rendu l’argent.
Amar Kumar Khadoo avait plaidé coupable et Soonita Ramphul a plaidé non coupable. Elle a nié avoir présenté le soi-disant agent à Premanand Appalasawmy et d’avoir de lui qu’il était la personne idéale pour ses démarches.
Dans son jugement, la magistrate Bissoonauth retient qu’Amar Kumar Khadoo a escroqué M. Appalasawmy en lui faisant croire qu’il était un agent de recrutement pouvant faciliter son départ pour l’Italie. Pour ce qui est du complice, la cour a trouvé que la poursuite n’a pas pu établir qu’il y a eu des « des manoeuvres frauduleuses » de sa part pour soutenir les mensonges du faux agent. « The mere physical presence of accused N° 2 when accused N° 1 was talking to the complainant is not sufficient to establish any “assistance réciproque” or “simultanéité d’action” or any “concerted plan” which would make accused N° 2 a co author in the commission of the offence of swindling against witness N° 2  », lit-on dans le jugement.
La cour a accordé le bénéfice du doute à Soonita Ramphul. Quant à Amar Kumar Khadoo, il a été trouvé « guilty as charged ».