Hemant Bangaleea, l’homme opérant un compte de Rs 600 millions dans une banque commerciale à Singapour et se permettant une promenade en Europe avec une valise contenant Rs 300 millions en devises étrangères, n’aura pas cette même chance en cette fin d’année. Sauf revirement de dernière minute, il passera le réveillon dans une cellule de la Prison Centrale de Beau-Bassin et ne devrait pas quitter son nouvel environnement de sitôt.
Cet ancien chauffeur de Mauritius Telecom, se présentant comme bénéficiaire de protection politique à toute épreuve, a été rattrapé par une affaire d’escroquerie d’un montant variant entre Rs 40 millions et Rs 95 millions dans une transaction immobilière avec la vente d’un terrain en Inde. La décision de le transférer de la cellule policière où il était en détention depuis le dimanche 18 novembre devait être mise à exécution aujourd’hui lors de sa comparution devant le tribunal de Mapou.
De ce fait, Hemant Bangaleea, qui a retenu les services de Me Gavin Glover, a établi ses quartiers à la Prison Centrale de Beau-Bassin dès aujourd’hui. Il est inculpé provisoirement de faux et usage de faux sur des documents officiels du ministère des Terres et du Logement et pour une affaire d’escroquerie de Rs 40 millions au détriment d’un de ses proches, Nitesh Ramdharry, lors de la vente d’un terrain à Goa en Inde.
Toutefois, à ce jour, très peu d’indications ont transpiré quant aux progrès réalisés dans les enquêtes du Central CID et de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) en vue de retracer les « sources of funds » de ce suspect. Une première enquête de la commission anticorruption n’avait pas abouti car les explications fournies étaient que ces fonds provenaient d’un cadeau offert par un ressortissant allemand.
Les autorités mauriciennes engagées dans ces différentes enquêtes ont déjà sollicité la collaboration de Singapour et de la Suisse pour élucider les mouvements de fonds au nom de Hemant Bangaleea. Les réponses et explications fournies par ces pays devraient permettre à l’enquête de se poursuivre.