L’enquête du Central CID sur le réseau d’escrocs venant d’Ukraine, avec l’usage de cartes bancaires trafiquées pour des retraits, a débouché sur une troisième arrestation dans la soirée d’hier. Mykola Khliupta, 36 ans, propriétaire d’un cybercafé dans son pays, a été appréhendé au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport alors qu’il tentait de quitter le pays précipitamment à bord du vol d’Emirates Airlines à destination de Dubayy. Les deux autres complices – Andrii Polivanonv, âgé de 36 ans, et Vasyl Ternavchuk, 36 ans également –, interpellés dans leur chambre au Gold Nest Hotel par une escouade du CID de Quatre-Bornes, n’ont pu être interrogés jusqu’ici en raison d’un problème de traduction. Les suspects ne peuvent en effet que s’exprimer en russe et les services d’un interprète ont été sollicités à cet effet.
Après examen des enregistrements des caméras de surveillance installées pour des besoins de sécurité sur des ATM ciblés de Quatre-Bornes, les limiers du CID de Quatre-Bornes et du Central CID savaient que les escrocs utilisant de fausses cartes bancaires pour effectuer des retraits sur des comptes opérés à l’étranger étaient au nombre de trois. Après l’arrestation des deux premiers, un Notice of Arrest on Departure a été émis par le Central CID contre le troisième.
Mykola Khliupta s’était présenté au comptoir du Passport and Immigration Office du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport. Lors de son arrestation, il avait sur lui une somme de Rs 40 000, dont la provenance est soupçonnée être de nature frauduleuse. Cette somme d’argent ainsi que les vêtements qu’il portait lors des retraits frauduleux et enregistrés par les caméras de surveillance, ont été versés dans le dossier à charge en tant qu’Exhibits.
Le dénommé Mykola Khliupta a passé la nuit en détention au poste de police de Midlands et a été conduit à la mi-journée au QG du Central CID en vue d’un éventuel interrogatoire. Tout indique que ce suspect a pris la décision de quitter le pays précipitamment hier soir car il savait pertinemment que l’étau se resserrait sur lui après la descente policière d’hier matin au Gold Nest Hotel.
Mykola Khliupta  était descendu dans cet établissement hôtelier le 9 janvier et ne devait repartir que le 20, soit dimanche prochain. Mais dans la journée d’hier, il a quitté l’hôtel sans avertir la réception. Comme dans les deux autres cas, les réservations des chambres d’hôtel avaient été payées bien à l’avance, soit au moment de la réservation de l’étranger.
En attendant de pouvoir disposer des services d’un interprète russe pour initier les interrogatoires Under Warning, le Central CID a déjà approché les banques commerciales concernées pour un audit des montants escroqués à partir des cartes bancaires trafiquées. Ainsi, dans l’une des banques concernées, des retraits frauduleux de Rs 141 900 ont été confirmés à partir des 31 cartes de crédits saisies sur les deux suspects. Deux autres fausses cartes bancaires, qui étaient restées dans les ATM des Plaines-Wilhems, ont également été remises aux enquêteurs. D’autres banques commerciales ont été informées de la situation avec des instructions en vue de vérifier si des cas frauduleux n’ont pas été répertoriés dans leurs réseaux d’ATM, notamment dans les Plaines-Wilhems.
Andrii Polivanonv et Vasyl Ternavchuk, pour leur part, ont comparu hier après-midi devant le magistrat siégeant au tribunal de Rose-Hill et ont été reconduits en cellule policière jusqu’à lundi prochain. Ils ont été inculpés d’Electronic Fraud sous la section 10 de la Computer Misuse and Cybercrime Act.
Des contacts ont également été pris avec l’ambassade de Russie à Maurice en vue de confirmer l’authenticité des passeports des suspects émis le 3 janvier dernier, soit à moins d’une semaine avant leur départ pour Maurice, de même que leur identité. L’enquête policière se poursuit.