Des limiers de la CID de Quatre-Bornes ont mis hors d’état de nuire, ce matin, un vaste réseau d’escroquerie internationale au niveau des retraits bancaires avec l’arrestation de deux Ukrainiens logeant dans un hôtel de Quatre-Bornes. Dans un premier temps, l’escouade du sergent Venkatachellum a également procédé à la saisie d’une trentaine de cartes de crédits bancaires se trouvant en possession des suspects, qui ont été remises au Central CID à la mi-journée pour la suite de cette enquête avec des ramifications sur le plan international.
Dans un premier temps, la Central Investigation Division (CID) de la Western Division avait été alertée d’une série de retraits bancaires à partir des guichets automatiques d’au moins une banque internationale installée dans la région de Quatre-Bornes. Après un premier exercice de vérification des enregistrements des caméras de surveillance des ATM ciblés, ils devaient dresser des portraits robots des suspects.
A partir de là, des membres de la CID de Quatre-Bornes sont passés à l’action très tôt ce matin avec une descente des lieux dans l’hôtel Gold Nest. Vasyl Pernanchuck et Andrii Polivanov furent interpellés et amenés au poste de police de Quatre-Bornes pour des besoins d’interrogatoires. Une perquisition des effets personnels de ces deux ressortissants ukrainiens devait permettre aux enquêteurs de procéder à la saisie de 31 cartes de crédits bancaires trafiquées.
Les premières indications disponibles sont que les cartes bancaires étaient utilisées par les deux étrangers pour effectuer des retraits frauduleux sur des comptes se trouvant à l’étranger. À la mi-journée, aucun détail n’avait encore transpiré quant au montant des retraits effectués par le tandem ukrainien depuis son arrivée à Maurice. La collaboration d’au moins une banque commerciale étrangère a été sollicitée par la police dans le cadre du démarrage d’une nouvelle enquête avec des escrocs étrangers opérant sur le sol mauricien.
Vasyl Pernanchuck et Andrii Polivanov, qui sont interrogés par les hommes des assistants commissaires de police Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi, devront être présentés en Cour de Rose-Hill dans l’après-midi pour leur inculpation provisoire et leur maintient en détention policière pour la suite de l’enquête.
D’autre part, toujours en ce qui concerne des cas de fraude avec des cartes de crédits bancaires sur des ATM, la Banque de Maurice tient à mettre en garde en ce début d’année la population contre des « skimmed/cloned cards » utilisées par des fraudeurs pour effectuer des retraits sur des comptes de tierces parties. « Card skimming is the illegal copying of information from the magnetic strip of a credit or ATM card. This involves stealing information off a credit card during a legitimate transaction. The fraudster can also swipe an authentic card through an electronic device known as a “wedge” or skimming device which records all information contained on the magnetic strip », note un communiqué émis par la Banque Centrale à cet effet.
Dans cette perspective, la Banque de Maurice demande aux détenteurs de cartes bancaires d’exercer la prudence et la vigilance lors des transactions à des guichets automatiques des banques commerciales et établit une liste de précautions à prendre, dont de « block the keypad when entering his PIN ; check his bank and credit card statements regularly ; if any suspicious transaction is detected, the matter should be reported to the bank ; and always ensure that his card is within his sight when remitting same to merchants for effecting payments ».