La Criminal Investigation Division, en étroite collaboration avec la Crime Intelligence Unit, a interpellé Anand Ramkissoon pour escroquerie alléguée à la suite de plaintes de Mauriciens qui avaient fait appel à ses services pour un emploi à l’étranger en contrepartie d’une certaine somme d’argent. Connu des services de police pour avoir dans le passé berné plusieurs Mauriciens en usant du même mode opératoire, ce récidiviste de 47 ans est depuis samedi en détention policière.
Une des dernières victimes alléguées d’Anand Ramkissoon est une femme de 24 ans. Il aurait proposé à cette habitante de Bois-Rouge un emploi au Royaume-Uni en contrepartie de Rs 410 000. Selon les conditions d’emploi détaillées par le présumé escroc par le biais de son « agence de recrutement », la jeune femme allait percevoir un salaire mensuel d’environ Rs 80 000 à l’étranger. Toutefois, après avoir remis la somme demandée à l’escroc dans le courant du mois de mai, la jeune femme est restée dans une interminable attente, jusqu’à ce qu’elle réalise qu’elle a été bernée. Très vite, une déposition sera consignée contre Anand Ramkissoon au poste de police de Belle-Mare pour swindling (escroquerie).
Se basant sur les détails fournis par la jeune femme dans sa déposition et sur des informations recueillies sur le terrain, la Criminal Investigation Division, épaulée des éléments de la Crime Intelligence Unit, devait procéder à l’arrestation d’Anand Ramkissoon samedi. Il avait en outre un pistolet et dix balles en sa possession. Après un interrogatoire serré sur ses transactions illicites, Anand Ramkissoon a comparu devant le Bail and Remand Court à Port-Louis hier avant de retourner en cellule policière. Selon les informations disponibles le présumé escroc a extorqué environ Rs 1 million de ces dernières victimes.
Anand Ramkissoon n’est pas inconnu des services de police. En effet, en juillet 1998, il était recherché pour avoir extorqué d’importantes sommes d’argent à plusieurs personnes en leur promettant un emploi au Canada. Il se faisait alors passer pour l’ex-garde du corps personnel du roi Fahd et du Sheik Al Fahd d’Arabie Saoudite ainsi que du président France Albert René des Seychelles. Il avait promis à ses victimes du travail auprès du prince Abdallah, frère du roi Fadh, établi au Canada. Il disait aussi à ses victimes qu’il avait remporté des médailles d’or aux « Jeux de la Fédération de l’Europe » en quatre occasions et qu’il avait passé treize années au Japon. Les victimes de cette escroquerie auraient chacune remis à Anand Ramkissoon des sommes variant entre Rs 15 000 et Rs 23 000.
En 2007, Anand Ramkissoon est de nouveau dans la tourmente. En effet, il écopera de deux ans de prison pour avoir, en 2005, soutiré quelque Rs 15 000 à une habitante de Forest-Side en lui promettant un emploi en Angleterre. Il se faisait appeler alors « M. Sharma ». Le récidiviste fera l’objet d’autres plaintes similaires en 2006, extorquant les proches d’un enfant souffrant d’une tumeur à l’abdomen, qui avaient économisé environ Rs 80 000 pour les frais d’opération à l’étranger.