Le feuilleton impliquant Hemant Bangaleea, l’ancien chauffeur de la Mauritius Telecom, se promenant en Europe avec une valise de Rs 300 millions en devises, est loin d’être bouclé. Les limiers du Central CID, sous la double supervision des ACP Pregassen Vuddamalay et Heman Jangi, mettent l’accent sur les secrets des deux ordinateurs saisis le dimanche 18 novembre au domicile du suspect pour percer le mystère des transactions bancaires et autres deals fonciers suspects élaborés par Hemant Bangaleea. D’autre part, l’ancien banquier Harry Sookun, qui a résisté jusqu’ici à l’idée de consigner une déposition contre l’escroc présumé dans une affaire de réservation de State Land, devra bientôt réviser sa position suite à une décision du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) dans ce dossier. Pour sa part, le dénonciateur Ritesh Ramdhary, qui est rentré de Singapour en fin de semaine, devra s’attendre à faire face à un test de crédibilité majeur en ce qui concerne les versements de Rs 40 millions pour l’acquisition du terrain d’une superficie de six arpents à Goa en Inde.