N’est-ce pas un poil étrange ? Une campagne de bitumage lancée pile en pleine période électorale. On arguera que l’asphaltage des rues était prévu… depuis au moins quatre ans et demi. Que personne ne connaissait l’agenda électoral du Preums (hormis sa conscience). Curieuse coïncidence, lorsqu’on y pense.