Les puissants du jour ont un problème. Ce syndrome se manifeste par des troubles sélectifs de mémoire. Plusieurs spécimens présentent par leurs agissements des signes préoccupants. À presque une année d’activité, des symptômes pour le moins analogues à ceux de l’ancien régime sont observés. Le principal point commun est au niveau du processus de nomination. Il est d’usage que chaque nouveau seigneur initie une chasse aux sorcières. Histoire de déloger celles placées dans les institutions par les précédents princes et princesses. Le but du coup de balai étant de faire bénéficier des ressources de l’État (enn bout gato nasional) à un homme de confiance (si ce n’est une femme de confidence). Sans oublier les proches. C’est important !