Le favori Skippyjon Jones fut exact au rendez-vous de la ligne droite finale, où il démontra sa supériorité face à Parker, qu’il avait déjà dominé quand ces deux chevaux s’étaient rencontrés lors de la 27e journée. Skippyjon Jones aligne donc une troisième victoire en quatre tentatives et permet à Cédric Ségeon de reprendre une longueur d’avance sur Johnny Geroudis (31 victoires contre 30).
Cette fois, C Major prit un bon départ pour faire montre de sa présence dans le dos de Parker, qui s’était installé en tête. Le rythme imposé par le meneur fut bon, sans doute parce que C Major ne l’aurait pas laissé réduire l’épreuve à un sprint. Si on compare les temps fractionnés de cette course à l’autre 2050m de la journée, on trouve que le rythme de l’épreuve principale fut beaucoup plus rapide.
Silver Flyer avait trouvé une bonne position à la corde. Diamond Light était, lui, forcé à faire l’extérieur. Devant eux s’était placé Skippyjon Jones, avec Bastille Day et Rudi Rocks fermant le cortège. Le tempo monta dès le début de la descente. On voyait Skippyjon Jones à l’aise avec le déroulement de la course et on savait aussi que Cédric Ségeon n’aurait pas à choisir la même tactique quand il fut battu par Love Struck.
C Major s’effaça peu avant le dernier tournant, laissant Skippyjon Jones partir à la recherche de Parker. Silver Flyer opta pour accélérer à la corde. Diamond Light était au milieu de la piste. Rudi Rocks et Bastille Day étaient sous pression sans pour autant faire impression sur les chevaux de tête. Parker essaya de repousser l’attaque de Skippyjon Jones, mais ne put que constater les dégâts pour se retrouver à plus de deux longueurs. Diamond Light domina Silver Flyer dans la lutte pour la troisième place.
Les autres courses
Robbie Burke retrouve le sourire
1. Sans victoire la semaine dernière, l’écurie Gujadhur frappa d’emblée avec l’outsider Fidelis. Au fait, ils étaient peu nombreux qui avaient accordé une chance à ce cheval. Et quand il rata sa mise en action pour se retrouver en dernière position, on se dit qu’il n’avait aucune chance. Cependant, il y eut une lutte pour le commandement à l’avant et tous les chevaux qui se trouvaient dans le peloton de tête, Question Time, Please To Progress et Dreams Come True, devaient terminer à la peine. Ce fut ceux qui étaient à l’arrière-garde qui se disputèrent l’arrivée. La chance sourit à Fidelis, qui choisit l’extérieur pour prendre le dessus sur Black Gambit, qui avait trouvé un passage à l’intérieur. Le malchanceux de la course se nomme High Accolade, qui se rapprocha des chevaux de tête dans la descente, mais qui fut contraint à courir en épaisseur jusqu’au dernier tournant. Ce qui fit qu’il lui manqua le petit plus pour faire la différence et il dut se contenter de la troisième place. Quatrième de la course, Ek Tha Tiger.
2. Dans cette deuxième course, ce fut l’écurie Gujadhur, avec King Fahiem, qui se retrouva en tête. Seul à l’avant sans être inquiété, on pensait que ce cheval réussirait le bout en bout pour offrir le doublé à son écurie et à son jockey. Ce fut toutefois sans compter avec Big Lion, qui produisit un bon finish pour lui souffler la victoire. Big Lion avait été une grosse déception à sa dernière sortie, quand on lui avait accordé une chance. Placé à l’extérieur au départ, il se retrouva à l’arrière-garde avant de se rapprocher après 200m de course pour se placer dans le dos de Port Albert. King Fahiem se montra bien accrocheur en ligne droite mais dut finalement se contenter de la troisième place, dominé aussi par In To Beep dans les derniers mètres. À noter que Keep Walking fut gêné en ligne droite, quand Port Albert versa à l’intérieur. Cédric Ségeon heurta même les barres intérieures. Jean-Roland Boutanive écopa d’une mise à pied d’une semaine pour cette faute. Il faudrait aussi souligner que le nouveau Seven Carat démarra mal et Rye Joorawon perdit même un étrier avant de le regagner après quelques mètres. La nouvelle unité de l’écurie Jean-Michel Henry se retrouva en dernière position et le resta jusqu’au poteau.
3. En tête sans être inquiété, Captains Bounty se montra trop fort pour ses adversaires et il laissa son plus proche poursuivant à plus de deux longueurs. Au départ, deux chevaux perdirent toute chance de l’emporter, Obligation et Torero Dancer. Captain’s Bounty n’eut pas à lutter pour prendre les devant vu que Cools Style ne sembla pas intéressé à mener le peloton. Robbie Burke, qui n’avait pas goûté au succès depuis un certain temps, put faire à sa guise, demandant à son cheval d’accélérer quand il le voulut. Ainsi, quand il aborda le dernier tournant, il fut surtout question de savoir qui prendrait la deuxième place. Le premier accessit revint finalement au nouveau de Jean-Michel Henry, Argo, qui devança Cools Style, Oceans Edge et Power Dive, qui terminèrent dans cet ordre. Il est à souligner que Captains Bounty fut crédité de 58” 81 pour le dernier kilomètre après avoir bouclé les premiers 365m en un peu plus de 24”.
4. On assista à une belle arrivée entre trois chevaux dans The Procontact Trophy sur 2050m. La victoire alla finalement à Blood Buccaneer, sur lequel Darryl Holland avait pris l’option de démarrer aux 1400m. Shoddy Nick avait pris la tête de la course, mais imposa un rythme relativement lent. Sentant que le tempo n’était pas à l’avantage de sa monture, le jockey de l’écurie Gujadhur prit la décision de doubler Shoddy Nick au premier passage de la montée. Shoddy Nick ne fit pas de la résistance. À bien voir, le rythme ne fut pas tellement lent et Blood Buccaneer, en prenant la tête des opérations, n’accéléra pas vraiment puisqu’on nota 14” 11 entre les 1200m et le Tombeau Malartic. Shoddy Nick, lui, campa sur le même rythme. Blood Buccaneer emmena le peloton jusqu’au dernier tournant où on remarqua que Dustan revenait fort à l’extérieur. Parado se mit aussi de la partie entre ces deux chevaux. Dustan versa beaucoup à l’intérieur avant de venir aux côtés de Parado, qui entra en contact avec Blood Buccaneer. On pensait que Dustan ferait la différence, mais Darryl Holland fit de sorte que Blood Buccaneer conserva l’avantage jusqu’au bout. Après la course, Rye Joorawon logea une objection contre Dustan pour interférence en ligne droite, mais le résultat fut maintenu. Il faudrait aussi signaler que Georgean Boy faussa compagnie à son jockey dans le paddock avant d’être repris derrière les stalles de départ. Il fut déclaré fit pour participer à la course.
5. Ce fut un Dee Major relaxe qu’on retrouva dans la 5e course après que ce même cheval s’était montré ardent à sa dernière tentative. Qui plus est, le rythme fut moins élevé cette fois, mais il se montra calme dans le parcours. Le résultat ne se fit pas attendre et ce fut lui qui émergea en ligne droite pour cueillir sa deuxième victoire de la saison. Dee Major fut sollicité au départ pour prendre les devants, mais Snappy le déborda peu après les 1200m. Dee Major resta tranquillement en deuxième position. Uly suivait assez proche des chevaux de tête et précédait Mighty Mars, Joe’s Legacy, Cash Lord et Prince Of Wings. Johnny Geroudis attendit la ligne droite pour demander à son cheval d’accélérer. Uly avait aussi passé à la vitesse supérieure pour se montrer menaçant dans la dernière courbe. Dee Major continua sans faiblir et se détacha même dans les derniers mètres. Snappy s’accrocha à la deuxième place d’une courte tête devant Uly. Joe’s Legacy prit la quatrième place.
7. De lutte, il n’en eut point, tant Donnie Brasco domina nettement ses sujets à sa première tentative sous les couleurs de l’écurie Merven. La partie initiale de la course fut intéressante avec Icy Jet et Valere en opposition pour la tête de la course. Les premiers mètres ne furent pas courus à vive allure. Peu avant le Tombeau Malartic, Icy Jet fut lancé en tête par Vinay Naiko. Sur sa lancée, il prit deux longueurs d’avance. Derrière Valere à quelque 7 longueurs, on retrouva Zambezi Torrent, suivi comme son ombre par Donnie Brasco. Hallowed était à l’extérieur du cheval de l’écurie Gujadhur. Pegasus Legacy était en dehors de Donnie Brasco. Gemmayze Street et Governor General étaient dans les derniers rangs. Icy Jet continua sur le même rythme, mais son avance fondit comme neige au soleil à partir des 500m. On remarqua que Donnie Brasco était plein de ressources. Zambezi Torrent choisit l’extérieur. Donnie Brasco progressa entre Icy Jet et Valere pour se détacher irrésistiblement. Valere conserva le bénéfice de la deuxième place devant Zambezi Torrent et Icy Jet.
8. Revoilà Captain Magpie ! Pour le cheval de l’écurie Rameshwar Gujadhur, il était impératif de prendre les devants car c’est en adoptant cette tactique que ce cheval donne le meilleur de lui-même. Cependant, il avait contre lui une mauvaise ligne et des chevaux rapides placés à son intérieur. Ryan Wiggins parvint à surmonter ce handicap, mais son cheval dut puiser dans ses réserves pour assumer le commandement. Le jockey australien compensa cet effort en laissant sa monture souffler dans la descente. Always Flirting était en embuscade, suivi de Rear Admiral et Western Jet. Dans la dernière courbe, il devint évident que la victoire ne pouvait échapper à l’un des deux chevaux de tête, Rear Admiral ne progressant pas comme prévu. Captain Magpie versa à l’intérieur, mais son jockey parvint à le redresser avant de lui demander de fournir un dernier effort pour résister au retour d’Always Flirting. Western Jet termina fort dans les derniers mètres pour échouer sur l’arrière-main du vainqueur. Rear Admiral se contenta de la quatrième place.
9. Robbie Burke ajouta un autre succès à son palmarès pour rester à 7 longueurs de Cédric Ségeon, quand Elusive Love clôtura la 34e journée. Au départ, l’Irlandais était surtout intéressé à trouver une position sur les barres. Ce qu’il put faire après une centaine de mètres en se rabattant de Hancock’s Dynasty, alors qu’Even Chance menait les opérations. Colour Of Courage n’avait pu trouvé une place à l’intérieur et fut contraint à courir avec le nez au vent. Even Chance ne partit pas vite, conservant des réserves pour la fin de course. On eut ainsi droit à un joli sprint qui fut lancé aux 600m. À la fin du dernier tournant, Elusive Love fut dirigé vers la corde et Hancock’s Dynasty suivit le même chemin. Even Chance céda à mi-ligne droite, laissant Elusive Love mettre le nez à la fenêtre et le cheval de l’écurie Maingard continua sur le même rythme jusqu’au poteau pour ouvrir son compteur. Hancock’s Dynasty souffla la deuxième place à Colour Of Courage. Even Chance fut relégué à la quatrième place.