C’est un petit champ de sept partants qui fera office d’épreuve principale ce samedi sur 2050m. En l’absence des meilleurs stayers de la catégorie, nous ferons de Skippyjon Jones notre favori, mais le pensionnaire de l’écurie Merven devra rester sur ses gardes car Bastille Day ne viendra pas avec la fleur au fusil.
Avec deux victoires et quatre placés en six sorties au Champ de Mars, Skippyjon Jones a été un modèle de régularité pour sa première saison sur le turf mauricien. Décrit comme un pur stayer par Cédric Ségeon, le fils de Black Minnaloushe sera un os dur à croquer sur le parcours du jour, une distance sur laquelle il compte ses deux seules victoires. Dans ce petit champ, il ne devrait pas avoir de mal à se placer dans le dos de Parker qui selon toute vraisemblance mènera le peloton. Si le représentant de l’écurie Pertaub choisit de réduire la course, il n’est pas exclu que Skippyjon Jones parte de loin, comme ce fut le cas lors de la 27e journée lorsqu’il avait dominé son adversaire du jour. Sur sa bonne forme du moment, il reste la première chance de l’épreuve.
Sur sa route se dressera Bastille Day qui semble avoir amorcé un net regain de forme ces derniers temps. Sujet aux pieds délicats, le porte-drapeau de l’écurie Gujadhur n’a pas été revu en compétition depuis le 7 septembre dernier, date à laquelle il avait courbé l’échine face à ce même Skippyjon Jones par presque 5L. Dans ce petit champ, il ne devrait pas être trop décroché et donc, ne sera pas surpris au démarrage. Quoi qu’il en soit, Darryl Holland saura prendre les dispositions nécessaires pour garder ses chances intactes. Cheval qui excelle sur la fraîcheur, Bastille Day fera sentir sa présence au finish.
Repris de justesse lors de ses deux dernières sorties, Parker aura à coeur d’ouvrir enfin son compteur sur notre turf. Avantagé au handicap, il tentera à nouveau de dicter sa loi mais il devra probablement en découdre avec C Major qui aura aussi des visées sur la position tête et corde. Mieux placé dans les boîtes, la doublure de l’écurie Merven peut contrarier Parker. Toute lutte à l’avant pourrait dans un deuxième temps faire l’affaire d’un finisseur, en particulier Bastille Day.
Rudi Rocks et Silver Flyer seront les représentants de l’écurie Allet dans cette épreuve. Si la tenue du premier nommé ne fait aucun doute, l’alezan s’est souvent montré lent à l’ouverture des boîtes. Il devra au préalable prendre un bon départ pour garder ses chances intactes. Il est le choix de Luke Currie. Quant à Silver Flyer, il avait montré le bout du nez à sa dernière apparition sous la selle de Teeha. Le fils de Silvano, confié au même Teeha, a paru très affûté à l’heure des galops et si surprise il y a, elle viendra de lui.
Diamond Light n’a pas été revu en compétition depuis sa participation dans le Supertote Golden Trophy en août dernier. Il n’est pas impossible qu’il ait contracté des ennuis de santé. Patiemment entraîné depuis, il misera sur sa fraîcheur pour surprendre ses adversaires. Mais son travail de mardi aux côtés de Carcassonne n’a pas été rassurant, ce que pousse à dire qu’un accessit est plus dans ses cordes.