L’ouverture du huitième atelier de travail sur les essais d’aptitudes de l’eau sera lancée le lundi 14 à l’hôtel Le Labourdonnais à Port-Louis en présence du ministre de l’Industrie Cader Sayed-Hossen. Cet événement annuel, qui prend fin le vendredi 18, est organisé par la Southern African Development Community Cooperation in Measurement Traceability en collaboration avec l’Institut allemand de métrologie.
Une quarantaine de représentants de plusieurs pays tels l’Angola, le Botswana, le Burundi, la République Démocratique de Congo, l’Éthiopie, le Ghana, le Rwanda, les Seychelles, le Swaziland, la Tanzanie, l’Uganda, la Zambie et le Zimbabwe participeront au huitième atelier de travail sur les essais d’aptitudes de l’eau. Cet événement de la Southern African Development Community Cooperation in Measurement Traceability (SADCMET) vise à évaluer les résultats des laboratoires, qui effectuent des analyses sur l’eau pour des paramètres chimiques et microbiologiques.
Un échantillon d’eau d’un des laboratoires d’analyses d’eau dans la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) est distribué aux laboratoires chimiques des États membres à des fins d’analyse. Un atelier de travail est ensuite organisé pour évaluer les résultats obtenus par les différents laboratoires.
À Maurice, six laboratoires ont participé cette année au SADC Proficiency Testing Scheme. Ils sont le laboratoire de la Wastewater Management Authority, le National Environmental Laboratory, le laboratoire chimique de Chemco Ltd, les laboratoires biochimique et microbiologique de la Central Water Authority, le laboratoire chimique du Mauritius Sugar Industry Research Institute et les laboratoires du Mauritius Standards Bureau.
L’organisation de l’atelier comporte plusieurs avantages pour Maurice. L’événement permettra aux participants de partager leurs connaissances et d’identifier les domaines où ils doivent être plus compétents. Le personnel des différents laboratoires qui effectuent des tests chimiques et microbiologiques sur l’eau bénéficiera aussi d’une formation, améliorant ainsi le système de gestion de qualité et rehaussant la crédibilité des différents laboratoires.
Ms Katrin Wunderlich, Programme Coordinator de l’Institut allemand de métrologie, sera présente à cet atelier. Les personnes ressources seront les Drs Michael Koch et Katrin Lunden, consultants scientifiques de l’Université de Stuttgart et de l’Institut allemand pour la santé publique respectivement.
La SADCMET a été mise en place pour coordonner les activités de métrologie et les services d’essais dans la région de la SADC. Ses objectifs : améliorer les normes et facilités nationales de mesure existantes et de les rendre accessibles à tous les membres ; assurer l’accessibilité de toutes les nouvelles normes et facilités nationales développées dans le cadre des collaborations à tous les membres ; encourager l’harmonisation de la législation par rapport aux étalons de mesures nationaux.
Cette instance a aussi pour rôle d’organiser et de promouvoir les essais d’aptitude entre les laboratoires de la région. La SADCMET a ainsi créé la SADC Association of Water Testing Laboratories pour organiser des essais d’aptitudes pour l’eau entre les laboratoires tout en facilitant la collaboration entre les participants. À ce jour, plus de 100 laboratoires de la SADC et d’autres régions de l’Afrique effectuant des tests sur l’eau participent au SADC Proficiency Testing Scheme. Ce programme vise à assurer que l’eau utilisée dans la région est dans les normes chimiques et microbiologiques acceptables et est propre à la consommation humaine. À Maurice, le coordonnateur national du programme est le Mauritius Standards Bureau.