La flambée du cours mondial du baril de pétrole, passant en fin de semaine la barre des 125 dollars américains, soit le plus haut niveau des neuf derniers mois, aura des répercussions sur le prix à la pompe du litre d’essence à Maurice. C’est ce qu’indiquent des sources autorisées en attendant la prochaine réunion du Petroleum Pricing Committee. Le litre d’essence, dont le prix de Rs 49.30 avait été fixé depuis le 29 mars de l’année dernière, devra se retrouver au-dessus des Rs 50.
« Nous suivons de près l’évolution du cours mondial du pétrole. Mais à la STC, nous travaillons sur la moyenne des cours pour le mois au lieu de se fier ax pointes. Les premiers constats sont que le cours moyen enregistré jusqu’ici en février est très élevé. Nous allons attendre jusqu’à la fin du mois avant de décider de la marche à suivre au niveau du Petroleum Pricing Committee. Il ne faudra pas occulter le fait que depuis bientôt plus d’une année, le consommateur a bénéficié d’une stabilité du prix du litre d’essence à la pompe », a déclaré à Week-End le general manager de la State Trading Corporation, Megh PIllay.
A ce stade, aucun détail n’a transpiré quant aux chiffres de la STC pour le mois de février. Mais chaque hausse de 5 dollars par baril de pétrole devra se traduire par une majoration d’une roupie par litre d’essence à la station-service.
Affaire à suivre…