La Plateforme pour fer bes pri lesans ek diesel organisera finalement son rallye le 1er septembre prochain. La police avait jusqu’ici, objecté à une telle manifestation à plusieurs reprises, mettant en avant les risques de troubles à l’ordre public et à l’interruption des services essentiels. Sur avis de ses conseils légaux, la plateforme a fait une nouvelle demande à la police, tout en demandant des précisions sur les risques avancés et soulignant les droits constitutionnels.

« La police a cédé devant la persévérance de la plateforme. » Telle est la réaction de Jayen Chellum, devant la tournure des événements. Jusqu’ici, la police avait objecté à ses demandes pour un go-slow, puis un rallye, afin de protester contre les taxes abusives sur le prix du carburant. Une motion déposée en cour le 10 août dernier avait été rejetée, la juge Gaitree Jugessur-Manna ayant estimé que l’application avait été faite à la dernière minute. Le rallye était en effet prévu, le lendemain, 11 août. « Il faut faire ressortir que la juge n’a pas remis en cause notre argument, pour contester l’interdiction de la police, mais tout simplement le délai », précise Jayen Chellum.

Ce qui a poussé la plateforme à adopter une nouvelle stratégie. Avec l’aide de ses avoués de Mardemootoo Chambers, une nouvelle lettre a été envoyée au commissaire de police (CP), Mario Nobin. « Nous avons demandé au CP d’énumérer les raisons qui l’amènent à dire qu’il y a risques de disruption of life of the community. De même, nous avons rappelé que l’article 1 de la Constitution mentionne que Maurice est un État démocratique. Les manifestations pacifiques font partie de nos droits démocratiques.»

Jayen Chellum ajoute que la police a répondu à cette nouvelle demande 72 heures après, et non 48h comme prescrit au plan légal. « La police nous a suggéré la date du 2 septembre au lieu du 1er septembre. Or, le 2 septembre, il y a la tenue de la Maiden Cup. Et nous avions bien vérifié cela, avant de faire notre demande. »

Ce n’est qu’hier que la police a transmis une nouvelle lettre pour revenir sur la date initiale du 1er septembre, ajoute Jayen Chellum. « Cela démontre une nouvelle fois que le pouvoir est entre les mains du CP et qu’il peut faire ce qu’il veut. »

Deux rallyes sont ainsi prévus le samedi 1er septembre, pour se terminer en un rassemblement au Champ de Mars. Le premier débutera à côté du collège Ebène SSS à 10h, pour se diriger vers Port-Louis, en passant par Trianon. Initialement, les organisateurs voulaient emprunter la rue Vandermeersch. Des négociations sont en cours pour maintenir l’itinéraire initial. Le deuxième débutera à 10h toujours, près du Jardin de Pamplemousses, pour se diriger vers le Champ de Mars, en passant par Terre Rouge et Plaine Verte.

Jayen Chellum se dit convaincu que la lutte pour faire baisser le prix de l’essence et du diesel est juste, « car il y a des taxes abusives de l’ordre de 135% imposées