L’estimation officielle du taux de chômage pour 2011 a été revue légèrement à la hausse, à 7,9 % au lieu de 7,8 % comme prévu initialement. Selon Statistics Mauritius, on terminera l’année avec quelque 45 900 personnes au chômage contre 45 200 en 2010 alors que le nombre de personnes en emploi passera de 536 100 à 537 600.
Dans un des indicateurs socio-économiques publiés ce matin, Statistics Mauritius relève que la main-d’oeuvre active a progressé au cours du troisième trimestre 2011 comparativement au deuxième trimestre, passant de 577 600 à 583 700 mais accusait une baisse de 2 900 par rapport au troisième trimestre de l’année dernière. Le nombre de personnes en emploi s’élevait à 537 800 au troisième trimestre de cette année contre 531 400 au deuxième trimestre mais comparativement au trimestre correspondant de 2010, on notait une réduction de 4 400. Pour ce qui est du nombre de chômeurs, l’estimation au troisième trimestre 2011 était de 45 900 contre 44 400 une année plus tôt, ce qui fait que le taux de chômage est passé de 7,6 % à 7,9 % sur la même période. Même ajusté pour des faits saisonniers, le taux de chômage affiche une progression, de 7,8 % à 8,1 %.
Disséquant la remontée du chômage du troisième trimestre 2010 au troisième trimestre 2011, Statistics Mauritius écrit que le nombre de sans emplois a progressé de 1 500, une augmentation due au « combined effect of an increase of 3 300 in the number of unemployed males and a decrease of 1 800 in the number of unemployed females ». De ce fait, le taux de chômage chez les hommes a augmenté d’un point de pourcentage pour atteindre 5,4 % alors qu’une baisse de 0,9 point de pourcentage à 11,9 % a été constatée chez les femmes.
Les données officielles indiquent que les 45 900 chômeurs au troisième trimestre 2011 étaient répartis comme suit : hommes 19 500 (42 %) et femmes 26 400 (58 %). Environ 17 600 personnes sans emploi étaient âgées de moins de 25 ans. Au moins un chômeur sur deux était célibataire et, précise Statistics Mauritius, « among males, the majority (75 %) was single while among females, the majority (65 %) was ever married ».
Se référant au niveau d’éducation des personnes au chômage, les autorités remarquent qu’environ 8 400 d’entre elles, soit 18 %, n’avaient pas obtenu le Certificate of Primary Education ou un niveau équivalent. De plus, un nombre additionnel de 18 400 chômeurs ne possédaient pas le Cambridge School Certificate ou un certificat équivalent. Statistics Mauritius annonce qu’un peu plus des trois quarts (77 %) des chômeurs étaient à la recherche d’un emploi pendant moins d’une année et que deux tiers, soit 30 500, avaient une expérience du monde du travail. On constate, cependant, que 15 400 personnes étaient à la recherche de leur premier emploi. Quatre chômeurs sur dix étaient enregistrés auprès du bureau de placement (Employment Service).
Par ailleurs, on note qu’environ 8 600 chômeurs étaient âgés entre 16 et 24 ans, n’étaient pas mariés et essayaient de se faire embaucher pour la première fois. Les chômeurs mariés étaient au nombre de 11 800. Signalons également que 10 % des chômeurs étaient chefs de famille au moment de la compilation des données.