source photo : internet

Maisons éventrées, arbres pliés, panneaux publicitaires déplacés sur des kilomètres: tandis que se poursuivaient les opérations de recherche, l’Alabama découvrait lundi l’ampleur des dégâts causés par les violentes tornades qui ont fait la veille au moins 23 victimes dans l’est de l’Etat. « C’est presque comme si quelqu’un avait pris un couteau géant pour gratter le sol », a décrit lundi matin Jay Jones, le shérif du comté de Lee, situé à la frontière avec la Géorgie, alors que les recherches, interrompues par la nuit et les mauvaises conditions météo, venaient de reprendre.

Aucune nouvelle victime n’était à déplorer en début d’après-midi, mais les au- torités locales, sans en préciser le nombre exact, indiquaient être toujours sans nouvelles de « douzaines » de personnes. Le bilan restait donc de 23 morts, dont trois enfants âgés de 6, 9 et 10 ans. Plusieurs personnes étaient par ailleurs hospitalisées avec des « blessures très graves », a fait savoir le shérif Jones. « On creuse à travers les débris pour essayer de sauver ce qu’on peut, sauver des vêtements. On a trouvé quelques affaires », a témoigné auprès de l’AFP Joey Roush, un jeune homme qui marchait avec sa mère dans les décombres de leur maison, dans la petite ville de Beauregard.

« Les gens qui connais- sent l’Alabama savent que c’est une communauté sou- dée, qui pleure aujourd’hui la mort de plusieurs de ses membres », a déclaré, lors d’une conférence de presse dans un lycée de Beauregard, Kay Ivey, la gouverneure de cet Etat rural du sud-est des Etats-Unis. « Au milieu de cette tragédie, nous avons un travail à accomplir: reconstruire et aider le comté de Lee à se relever », a-t-elle ajouté après avoir demandé au président Donald Trump une déclaration de catastrophe naturelle « afin de faciliter les efforts de re- construction ».

M. Trump, qui avait adressé dès dimanche soir sur Twitter ses condoléances aux familles endeuillées, a « directement demandé à la Fema (agence fédérale de gestion des urgences) de s’occuper au mieux du formidable Etat de l’Alabama et des gens merveilleux qui ont été si durement touchés par les tornades », a-t-il tweeté lundi. « Probablement per- sonne sur sa trajectoire n’a pu y échapper, c’était telle- ment brutal », a-t-il ajouté lundi lors d’un événement à la Maison Blanche.

Plus de 270 km/h

Selon les premières estimations des services météorologiques américains (NWS), la tornade ayant frappé le comté de Lee était de type « EF-4 », ce qui signifie qu’elle était accompagnée de vents dé- passant les 270 km/h.Elle est arrivée tellement vite que nous n’avons pas eu le temps de réaliser ce qu’il se passait », a témoigné le maire de Smiths Station, Bubba Copeland.

« On aurait dit qu’une course de voitures arrivait, comme les 500 miles d’Indianapolis », a confié à une chaîne de télévision locale un habitant de cette petite ville, Sam Cook, qui rentrait chez lui lorsque la tornade a déferlé.