Six autres boursiers, Baboo Manoosingh Gowreesungkur, Priyamvada Awotar, Ivashinee Vencatasamy, Jerome Benoit, Yutheeka Chureetur et Yashna Sayjadah, s’ajoutent à la liste des jeunes mauriciens ayant obtenu le scholarship offert par la SP Jain Global University, une prestigieuse université dont le campus principal se trouve à Sydney, en Australie.
Des vingtaines de bourses offertes pour les étudiants internationaux, Maurice aura ainsi décroché 12 bourses au total. Pour le Dr Dorish Chitson, la directrice de l’OVEC qui représente cette institution à Maurice, « c’est une fierté et une belle opportunité pour les Mauriciens ». Les deux boursiers de l’OVEC auront ainsi l’opportunité de faire leur première année d’études à Singapour, la deuxième à Dubaï et les troisième et quatrième années à Sydney afin d’avoir cet exposé international qui est l’une des particularités de cette institution.
Dans un entretien accordé au Mauricien il y a un mois, Milton D’Souza, le représentant de cette institution qui était de passage à Maurice pour interviewer les étudiants, nous parlait du mode d’enseignement de son établissement, qui fait de lui l’unique université à offrir le “tri-city programme” au niveau “licence”. Cette institution s’attarde particulièrement à former ses étudiants à être des pionniers dans le monde du travail et dans celui des affaires en leur enseignant la « véritable attitude » à adopter. Maurice a décroché au total 10 bourses auprès de cette institution : Monica Wan Yan Cheong, Karthigayen Chellen, Vincent Samba, Yanish Jogoo, Sheik Muhamud Raymode, Jerome Benoit, Yutheeka Chureetur et Nabeela Caunhye ont obtenu le full scholarship alors qu’Ivashinee Vencatasamy et Yashna Sayjadah ont obtenu la bourse à 75 % de leurs frais d’études. Ils s’envoleront en août pour leur première destination qui est Singapour.
Cela fait cinq ans que l’Overseas Education Centre représente la SP Jain School of Global Management à Maurice. Ceux qui postulent pour une allocation complète ( “full scholarship”) doivent passer un examen comprenant un test d’aptitude, deux rédactions à écrire en 45 minutes ainsi qu’un entretien en ligne. Ceux souhaitant obtenir une place à la SP Jain doivent toujours passer le test en ligne. Bien que beaucoup d’universités – surtout celles comptant des campus dans plusieurs pays – offrent des programmes d’échanges de quelques mois, la SP Jain International School se démarque, car elle est l’unique institution à permettre à ses étudiants de vivre et travailler dans trois pays différents pendant la durée de leurs études. Outre d’enseigner les formules et équations qui se trouvent dans les manuels, cette institution mise beaucoup sur les acquis nécessaires dans le monde du travail. À travers le “tri-city programme”, les étudiants ont l’opportunité de faire, chaque année, leurs études dans un pays différent, à l’instar de Singapour, Dubaï ou l’Australie. À noter que deux jeunes Mauriciens ayant obtenu une bourse en 2013 se retrouvent cette année parmi les huit meilleurs étudiants du programme “Bachelor of Business Administration”. Pour le Dr Dorish Chitson, ces bourses représentent une véritable opportunité pour ceux n’ont pas réussi à avoir de bourses d’État en dépit d’excellents résultats au HSC. « Les jeunes ont beaucoup de chance d’avoir ce genre d’opportunité, qui leur permet de visiter trois pays, d’y faire un stage et, ensuite, de retourner à Sydney pour deux ans afin de compléter leurs cours et introduire une demande de permis de résidence », souligne-t-elle.