En parcourant les brochures et en se perdant sur les sites Internet des différentes universités, un jeune se rend compte de la complexité de cette démarche et bien souvent, a des difficultés à trouver l’orientation universitaire ou professionnelle qui lui correspond le mieux. Depuis hier, la Mauritius International University Fair au Centre Swami Vivekananda à Pailles peut l’aider à y voir plus clair. Cet événement annuel, à l’initiative du Rotary Club de Grand-Baie, se tient sur trois jours et réunit plus de 90 universités étrangères et locales venues à la rencontre des jeunes souhaitant poursuivre des études supérieures. Ce genre de plate-forme a toute son importance car elle tente chaque année d’informer et de guider au mieux le jeune afin qu’il fasse un choix éclairé. Cette édition comporte également un “job village” avec plus d’une dizaine d’entreprises qui recrutent sur place.
Comme évoqué dans notre dossier de samedi dernier consacré aux jeunes qui viennent de terminer leur HSC, il y a une multitude de choix qui leur sont proposés après les études secondaires. Le HSC en poche, de nombreux jeunes se posent des questions sur l’étape suivante. L’étudiant a à faire beaucoup de choix sans être certain d’obtenir un emploi lié à son champ d’études, après l’obtention de son diplôme. Si les projets d’avenir sont bien définis pour certains, d’autres sont toujours indécis quant aux études qu’ils devront entreprendre et surtout quelle institution choisir. Bien souvent au moment de l’inscription dans une université, un jeune se rend compte qu’il n’a pas les matières qu’il faut ou encore que les frais d’études sont trop élevés pour lui. D’où l’importance de ce genre de salon qui réunit sous un même toit diverses institutions qui guident le jeune dans son choix de carrière.
La Mauritius International University Fair s’adresse aux élèves qui viennent de terminer leur HSC et qui souhaitent s’orienter vers des études supérieures. Elle est également destinée à ceux qui veulent se joindre au monde de l’emploi. Dinesh Gajalee, membre du Rotary Club de Grand-Baie, explique qu’il y a 21 ans, quelques membres de ce club service organisaient des sessions de Career Guidance pour guider les élèves qui ne savaient pas trop quelle filière choisir après le HSC. La première édition de la Career Guidance Convention fut organisée dans deux salles de classe d’un collège du Nord. Depuis 2002, cet événement prend l’ampleur d’un salon international des universités. Par ailleurs, le Rotary Club de Grand-Baie fait paraître un magazine mensuel sur les opportunités et carrières. Cette publication sera distribuée gratuitement dans les collèges et bibliothèques de l’île.
L’orientation universitaire
Durant trois jours, plusieurs universités et écoles locales et internationales seront représentées pour répondre aux questions des jeunes sur leurs différents programmes, les conditions d’admission et le coût des études, et les guider sur les formalités à accomplir pour intégrer un cursus universitaire. L’Espace Orientation Universitaire permet d’accueillir les aspirants étudiants, auxquels l’on donnera tous les détails et les informations concernant les circuits d’orientation, les programmes des enseignements dispensés par les institutions universitaires, les horizons académiques et professionnels des diplômes délivrés et toutes les informations qui pourraient orienter convenablement leurs choix. Pour optimiser les échanges et permettre aux visiteurs de tirer le meilleur profit de leur présence, des conférences sur divers thèmes, tels que les études à l’étranger et les filières d’études, sont également au rendez-vous. Par ailleurs, certaines universités offrent également la possibilité à ceux qui sont en HSC cette année de postuler dans une université avec leurs résultats de Lower 6. Après une évaluation, on leur offre une place provisoire qui sera confirmée après leurs résultats au HSC l’année suivante.
Parmi les institutions présentes à ce salon, l’on retrouve entre autres l’EIILM Institute, la Middlesex University, Grant Thorton Business School, la BSP Business School, la JSS Academy, le Charles Telfair Institute et plusieurs universités indiennes, du Royaume Uni et de la Chine. Pour la première fois cette année, le SICAS (Study in China Admission System), organisme représentant plus de 300 institutions chinoises, est présent à Maurice. Avec l’intérêt grandissant des jeunes pour des études en Chine en raison des coûts très abordables, une rencontre avec les représentants de SICAS peut s’avérer fructueuse. Pas loin de 300 Mauriciens s’envolent pour la Chine chaque année pour des études en médecine ; les frais de scolarité et le coût de vie peuvent totaliser Rs 200 000, contre Rs 2 M dans une université britannique ou australienne.
Job Village
Si l’orientation joue un grand rôle dans le choix des filières pour des études supérieures, elle s’avère également importante pour l’insertion professionnelle. Si la vie sur le campus attire bon nombre de jeunes, certains préfèrent en finir avec les études et entrer dans le monde du travail. Le salon, outre de guider les jeunes dans le choix des études, prévoit aussi un espace pour ceux qui souhaitent travailler tout de suite après le HSC. Plus d’une dizaine d’entreprises, entre autres le Club Med, Quality Beverages, Aquarelle Clothing et Ceridian, seront présentes durant ces trois jours en vue de recruter sur place. Elles offrent également un service conseil pour aider le jeune à trouver l’emploi qui lui correspond.
Si aujourd’hui on assiste à l’avènement d’un enseignement supérieur de masse, la formation, reçue à l’université ou dans une école de formation reste une étape déterminante vers l’accès à l’emploi, d’où l’importance de faire un choix éclairé.