Un nouveau palier dans la collaboration entre l’Université de Maurice, l’Université de Bordeaux et le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux (CHU) a été franchi avec la visite du Pr Dominique Midy, représentant de l’Université de Bordeaux. Ce dernier, qui est actuellement à Maurice pour discuter des modalités du renouvellement de l’accord de coopération entre les deux institutions, a annoncé que le nombre de places réservées à des étudiants en médecine de l’Université de Maurice passera de 15 à 25.
Devant ce développement, le vice-chancelier par intérim, le Pr Hussein Subratty, s’est félicité de cette augmentation dans le nombre de places allouées aux étudiants en médecine, surtout que ce programme célébrera bientôt sa 14e cuvée de médecins généralistes avec une formation de qualité reconnue.
Pour sa part, la doyenne de la faculté de médecine, le Dr Marie France Lan Cheong Wah, Chef du Département de Médecine de l’UoM, a accueilli favorablement ces nouvelles possibilités de formation pour des futurs médecins mauriciens dans des centres reconnus en France. « C’est une grande opportunité qu’offre l’Université de Bordeaux à nos étudiants car ces derniers bénéficient de l’expertise française dans le domaine de la médecine. Il faut également souligner que nos étudiants sont les seuls à Maurice à faire des stages hospitaliers dans un centre hospitalier universitaire de France », déclare-t-elle. Les bénéficiaires de ces facilités de formation à Bordeaux devront être inscrits au programme de BSc (Hons) Medical Science de l’UoM, puis la première année du Mastère Médecine à Maurice pour ensuite compléter les deux dernières années à Bordeaux.
Le Pr Midy a souligné qu’il est primordial de mettre l’accent sur la formation des jeunes médecins. « La convention signée entre l’Université de Maurice et celle de Bordeaux en 2001, renouvelée en 2009, a pour objectif principal d’assurer la formation d’un certain nombre d’étudiants mauriciens en médecine pour répondre aux besoins de la population mauricienne dans le domaine de la santé. Plus de 200 étudiants ont déjà été formés dans le cadre de cette coopération. L’augmentation du nombre d’étudiants inscrits dans cette filière témoigne de la volonté et de l’engagement de tous pour cette convention qui va être naturellement renouvelée et confortée », a-t-il soutenu.
Lors de sa visite, le Pr Midy a également rencontré d’autres parties prenantes de ce projet, notamment le ministre Lormus Bundhoo et les officiels du ministère de la Santé et de Qualité de la Vie et l’ambassadeur de France, Laurent Garnier.