ÉTUDES SECONDAIRES : Des écoles payantes sans permis
Des écoles secondaires payantes foisonnent à travers l’île depuis une dizaine d’années. Mais quelques-unes d’entre elles opèrent sans le permis obligatoire, qui est octroyé selon la loi par la Private Secondary School Authority (PSSA). Des officiers de cet organisme affirment avoir attiré l’attention des autorités à maintes reprises sur cette pratique illégale. Ils affirment que ces écoles “braconniers” ne fonctionnent dans les conditions requises. Mais il n’est pas rare que les responsables de ces établissements illégaux répliquent qu’ils ne proposent que des leçons particulières à certaines heures spécifiques de la journée et que, de ce fait, ils n’auraient donc aucune obligation à détenir le “registration” exigé. Mais dans une publicité qui paraît ces jours-ci dans des journaux, un promoteur invite cependant les parents recherchant un « collège » pour leur enfant à se présenter à l’un de ses établissements situés dans plusieurs régions du pays. Il est fait mention clairement de « collège » dans la publicité, alors que ce promoteur, selon nos informations, ne détient pas, pour l’une des écoles mentionnées, le permis obligatoire. Cet avis publicitaire ne passe pas inaperçu ces jours-ci auprès des officiers de la PSSA, qui laissent entendre qu’ils reviendront à la charge sur ce dossier.