Le Salon de l’étudiant, organisé par l’Overseas Education Centre, a accueilli, durant le week-end au MCB Centre à Port-Louis, une foule de jeunes et de parents venus se renseigner sur les possibilités d’études à l’étranger. Plus de 45 représentants universitaires, venus du monde entier, étaient présents à cette occasion pour guider les jeunes et les aider dans leurs démarches d’inscriptions. La directrice de l’OVEC explique que « ce genre de rencontre permet aux jeunes de comparer les prix et les institutions afin de faire le meilleur choix ».
Comme chaque année après l’annonce des résultats du Higher School Certificate, l’Overseas Education Centre (OVEC), qui compte plus de 13 ans d’expérience dans le “counselling” des jeunes souhaitant poursuivre des études supérieures à l’étranger – et qui représente plus de 90 institutions à travers le monde, tient son Salon de l’étudiant. Durant deux jours, plus d’une cinquantaine d’universités étrangères étaient présentes pour guider les jeunes dans leur choix d’études et les formalités pour s’enregistrer. Dès 11h samedi, les locaux du MCB Centre à Port-Louis étaient envahis de nombreux jeunes, certains accompagnés de leurs parents et d’autres venus en groupe d’amis pour s’enquérir des nouvelles perspectives d’études. Dans chaque stand, face aux représentants, les questions des parents et des jeunes étaient les mêmes, chacun cherchant à savoir quels sont les cours dispensés par ces universités et, surtout, leur coût. Des détails leur auront ainsi été donnés, notamment concernant les possibilités de bourses pour les étudiants internationaux, ce qui intéresse au plus haut point les jeunes n’en ayant pas obtenus de l’État. Les parents auront également pu obtenir des informations sur les prêts bancaires octroyés dans le cadre des études de leurs enfants, entre autres via la Mauritius Commercial Bank, présente au salon. Comme toujours, le salon a aussi offert aux jeunes Mauriciens la chance de bénéficier de billets d’avion à prix forfaitaires, mais aussi d’assurances voyages et de cartes d’étudiants internationales gratuites grâce à son partenariat avec des agences de voyages. En sus de l’octroi de 50% de remise sur les frais bancaires lors d’emprunts de MCB Campus. « Poursuivre les études supérieures dans un autre pays permet aux étudiants d’élargir leurs connaissances et d’avoir accès à plus de possibilités d’emploi », affirme la directrice de l’OVEC, Dorish Chitson. Selon elle, ces rencontres permettent aux étudiants de se renseigner sur les cours. « C’est l’occasion pour eux de comparer les prix dans les différents pays et de faire leur choix. Si ces jeunes ne trouvent rien qui leur convient au salon, ils peuvent toujours passer nous voir à notre bureau de Moka », dit-elle. D’ailleurs, souligne le Dr Chitson, beaucoup de jeunes se tournent aujourd’hui vers les institutions canadiennes en raison des opportunités de travailler dans ce pays après les études. Ces universités proposent d’ailleurs des formations dans tous les domaines (sciences, médecine, lettres et commerce…), reconnues partout dans le monde.
Les représentants universitaires, pour leur part, expliquent que, chaque année, leurs établissements comptent au minimum cinq étudiants mauriciens. Outre d’offrir un enseignement de qualité, ces institutions accordent également beaucoup d’importance à l’épanouissement intégral de l’étudiant. À cet effet, des activités sont organisées et, dans la plupart des universités, les étudiants ont un “tuteur” pour les guider.
Les institutions présentes au Salon étaient les universités de : Nottingham (UK, Malaisie et Chine); Monash (Australie, Afrique du Sud et Malaisie); Curtin (Australie, Singapour et Malaisie); Swinburne (Australie & Malaisie); UWA, La Trobe, Newcastle, Edith Cowan, Murdoch, TAFE WA (Australie); Brunel, Kingston, UCLAN et Hertfordshine (UK, New Brunswick, FIC\Simon Fraser, ICM\Manitoba, Humber); Seneca (Canada); Nanjing Medical University, Xian Jiaotong Liverpool, Nottingham Ningbo (Chine), HELP, IMU et UCSI (Malaisie); SP Jain (Singapour, Dubayy et Australie), Swiss Education Group, Algonquin University, université d’Alberta et université de Guelph (Canada). Rappelons par ailleurs que l’OVEC a récemment été honoré par deux prix internationaux qui démontrent son professionnalisme. En 2011, l’OVEC a ainsi reçu le prix de l’International Quality Crown, attribué aux entreprises ayant fait preuve d’excellence et, en novembre 2013, le Lifetime Achievement Award, décerné à sa fondatrice et directrice générale, le Dr Dorish Chitson, lors du concours de l’Africa’s Most Influential Woman Award, qui a ainsi honoré son engagement dans l’éducation pendant 40 ans. Ce rendez-vous, organisé chaque année, s’inscrit dans la démarche de l’OVEC pour guider les jeunes dans leur choix de carrière.