La prestigieuse Shenyang Aeropace University, représentée à Maurice par l’Overseas Education Centre (OVEC), accueillera pour sa nouvelle année académique une dizaine de Mauriciens. Cette année, c’est une ancienne élève du Collège Droopnath Ramphul qui a décroché le full scholarship qui couvre ses frais d’études et le logement alors que l’institution accueillera son premier étudiant rodriguais, Joseph Adriano Neymours, qui ayant décroché une bourse d’État a choisi de poser ses valises en Chine en raison des multiples avantages qu’offre cette université.
Une fois de plus, ces jeunes se voient offrir des opportunités de bourses grâce à la collaboration de l’OVEC avec les institutions étrangères qu’il représente. Anisha Teka, la nouvelle boursière de la Shenyang Aerospace University, ira étudier International Economic and Trade. Ce cours de quatre ans en anglais mais dispensé dans un milieu différent est ce qui l’attire le plus. Si la langue peut être l’une des barrières dans ses années d’études, cette ancienne élève du Collège Droopnath Ramphul se réjouit de l’opportunité d’avoir décroché une bourse complète. La jeune fille ne manque pas de remercier toute l’équipe de l’OVEC qui l’a accompagnée dans ses démarches, en particulier Franky et Dorish Chitson qui dit-elle font beaucoup pour venir en aide à ceux qui veulent réussir dans la vie.
Joseph Adriano Neymours, pour sa part, fera honneur à son île en étant le premier étudiant rodriguais à être admis dans cette université chinoise réputée mondialement pour les études en aéronautique et aérospatial. Classé parmi les meilleurs au HSC, le jeune homme a décroché une bourse d’État. Si avec la bourse offerte par le gouvernement il aurait pu partir dans n’importe quel pays, il a choisi la Chine en dépit des défis culturels qui l’attendent. « Through OVEC I have been able to choose a good university which is Shenyang University and I have the feeling that my dream would come true », dit-il. L’OVEC, pour sa part, éprouve une fois de plus un sentiment d’accomplissement d’avoir pu aider d’autres jeunes à trouver leur destination afin de réussir. Ces dizaines de jeunes s’envoleront pour Shenyang la fin du mois.
La Shenyang Aeropace University (SAU) est située dans la cité universitaire du nouveau district Shenbei de Shenyang, une zone de développement importante en Chine. Depuis sa fondation en 1952, la SAU est l’une des principales universités aéronautiques et aérospatiales en Chine. En 1958, les étudiants et enseignants de la SAU ont réussi à fabriquer leur propre aéronef. L’université est devenue un centre académique comprenant des bâtiments d’enseignement, des laboratoires de recherche, une bibliothèque perçue comme l’emblème architectural et culturel de l’université, un théâtre, des terrains de sport, une piscine et un centre d’activités pour les étudiants. L’Université se vante d’avoir le seul Aircraft Maintenance Centre en Chine approuvé par la China Civil Aviation Authority. La SAU met 20 avions à la disposition de ses étudiants pour la partie pratique de leur cours. De plus, elle a plusieurs accords avec des compagnies réputées, telles que Shenyang Liming Aero-engine Group Corporation et Avic Shenyang Aircraft Corporation, pour faciliter le stage en entreprise qui représente une partie importante de la formation dispensée chez elle. Cette institution accueille des étudiants étrangers de plus de 17 pays et collabore avec d’autres institutions du Canada, de Grande Bretagne, de France et de Russie, entre autres. « L’un des plus grands avantages avec la Shenyang Aerospace University est que 90 % des diplômés décrochent un travail dans leur domaine tout juste après leurs études », souligne Franky Chitson, directeur de l’OVEC.