Le Canada est l’une des destinations privilégiées des Mauriciens pour les études supérieures. Ce pays compte actuellement 600 jeunes Mauriciens inscrits dans diverses institutions. Diversité des cursus proposés, expérience internationale, une approche éducative différente de celle dispensée à Maurice, obtenir un diplôme universitaire reconnu mondialement et surtout l’opportunité de rester au pays pendant deux ans et d’y travailler sont autant de raisons qui poussent les jeunes Mauriciens à opter pour le Canada. Présentes au Salon de l’Étudiant de l’Overseas Education Centre, des représentants de la Waterloo University, l’Université Sainte-Anne et la St François Xavier University nous parlent de cette expérience internationale.
Si la Waterloo University accepte des étudiants ayant des straight A +, l’Université Sainte-Anne et la St François Xavier University offrent d’autres opportunités aux jeunes Mauriciens pour réussir leur parcours académique. Étant l’une des meilleures universités au Canada, l’entrée à la Waterloo University est très compétitive. « We are ranked top 3 in Canada and top 50 for engineering worldwide and 80 % of our subjects have coop programme », souligne Karuna Ausman, représentante de l’institution. « Les diplômés de Waterloo réussissent bien dans le monde du travail ». Alors que la Waterloo University est réputée pour ses programmes de mathématiques, ingénierie, informatique et “Health Sciences”, elle est aussi connue pour les expériences d’enseignement diversifiées. Les étudiants peuvent bénéficier de plusieurs bourses et l’institution compte aussi un Mauritian Club. « We have worked for OVEC for many years. OVEC gives them options and every child is not pitched in a hole. It is first of all the interest of the child and many agents do not do that », souligne Karuna Ausman.
Située dans la Nouvelle-Écosse, la Sainte-Anne University, elle, est une petite université qui a beaucoup à offrir à ses étudiants. C’est une institution francophone spécialisée dans des cours en gestion d’entreprise et qui met l’accent sur une bonne maîtrise de la langue française. « Les étudiants nous choisissent pour notre enseignement personnalisé, la disponibilité de notre corps professoral et surtout notre ouverture sur le monde, ce qui garantit leur succès », soutient Luc Tardiff, le responsable des recrutements internationaux. Les étudiants internationaux payent le même frais de scolarité que les Canadiens et peuvent aussi travailler dans le cadre du “coop” pour financer en partie leurs études. « Notre taux de placement en entreprise est très élevé et la Sainte-Anne University offre un bon cadre pour les étudiants qui partent pour la première fois loin de la maison », ajoute M. Tardif.
La St François Xavier University, pour sa part, se dit impressionnée par le niveau des étudiants mauriciens. Elle offre des bourses de 5 000 dollars canadiens pour les quatre ans d’études dans divers programmes et ceux qui obtiennent de brillants résultats peuvent bénéficier de bourses de 7 000 dollars canadiens. « Professors are close to their students and they know them by their name. We have the full package for students, the nicest residential experience and the community on campus is like no other », affirme Megan Cameron, la représentante de l’institution St François Xavier. Les étudiants trouvent facilement de l’emploi dans un domaine relatif à leurs cours. Les cours les plus populaires sont “business administration”, “nursing”, “liberal arts” et les sciences.