Les responsables de la candidature allemande posant ici avec le trophée

L’UEFA a choisi la sécurité en confi ant hier à l’Allemagne l’organisation de l’Euro 2024, au détriment de la Turquie qui échoue ainsi pour la 4e fois. L’Allemagne l’a emporté largement: sur les 17 membres du Comité exécutif de l’UEFA autorisés à voter, 12 l’ont fait en faveur du dossier allemand et 4 pour la Turquie, un membre s’étant abstenu, a précisé l’organe dirigeant du football européen.

Deux membres du gouvernement de l’instance ne pouvaient pas prendre part au scrutin, Reinhard Grindel, président de la Fédération allemande, et le vice-président de la Fédération turque, Servet Yardimci. Cette désignation s’est produite alors que le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui dénonçait en 2017 les “pratiques nazies” du gouvernement allemand, entamait, hier à Berlin, une visite d’Etat censée réconcilier les deux pays. La délégation allemande, à l’issue du vote à Nyon, siège de l’UEFA, était tout à sa joie. “Nous voulons organiser une grande fête du football et montrer au monde à quel point notre pays peut être hospitalier” a réagi Philipp Lahm, ancien capitaine de la sélection allemande qui va prendre la tête du Comité d’organisation.

“Je voudrais remercier le Comité exécutif de l’UEFA pour sa confi ance incroyable et j’en mesure la responsabilité”, a ajouté M. Grindel. L’Euro 2024 réunira 24 sélections pour 51 rencontres disputées dans dix stades déjà construits, dont l’Allianz Arena de Munich et le Stade olympique de Berlin. La dernière grande compétition organisée par l’Allemagne était le Mondial 2006. L’Allemagne de l’Ouest avait déjà organisé l’Euro en 1988, mais c’était avant la réunifi cation avec l’Est.

Il s’agit de la 4e candidature infructueuse de la Turquie, battue d’une seule voix en 2010 par la France pour l’organisation de l’Euro 2016. Si l’instance européenne jugeait dans son rapport d’évaluation que les objectifs de la candidature turque étaient “en adéquation avec les objectifs à long terme de l’UEFA”, elle ne manquait cependant pas de soulever la question des droits de l’Homme et de s’interroger sur la dégradation de la situation économique du pays. La délégation turque ne s’est, elle, pas présentée devant les médias. Avant l’édition 2024, le prochain Euro sera organisé en 2020 dans 12 pays. Le précédent, en 2016, qui s’est tenu en France, a été remporté par le Portugal.