Steve Monvoisin, qui était parmi les détenus qui s’étaient échappés de la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest en juin 2010, a comparu hier matin en Cour criminelle intermédiaire devant la magistrate Niroshini Ramsoondar. Le procès arrive à sa fin et son homme de loi Me Rama Valayden devait présenter sa plaidoirie hier, mais l’audience a été reportée pour le mois prochain.
Au début du procès, Daniel Steve Désiré Monvoisin, 39 ans et père de deux enfants, qui habite à Plaisance, Rose-Hill, avait à ses côtés d’autres évadés : Louis Stephen Laventure, un maçon de Cité La Ferme, Bambous, Jonathan Kevin Vaillant, habitant  Cité Bois-Marchand, et Westley Louis Fabrice Moutou, un habitant de Riche-Terre. Toutefois, son avocat, Me Rama Valayden, avait obtenu qu’il ait un procès séparé,vu qu’il a plaidé non coupable des faits que l’on lui avait attribués. Selon l’acte d’accusation, Louis Stephen Laventure est poursuivi avec Monvoisin et Édouard sous le premier chef d’accusation de complot. Le procès a été pris sur le fonds en juin dernier et hier l’avocat de la défense était appelé à présenter sa plaidoirie. Des documents étant manquants, la magistrate Niroshini Ramsoondar a préféré renvoyer l’audience à une date ultérieure le mois prochain.
Le 27 juin 2010, un groupe de détenus, profitant d’une altercation entre des gardes-chiourmes et des prisonniers, avaient réussi à s’enfuir de la prison de GRNO. Si certains s’étaient rendus à la police peu de temps après, d’autres étaient traqués par une unité créée à cette fin. Les quatre accusés faisaient partie des 34 détenus poursuivis après leur évasion. Kamlessing Beerbul, un autre détenu qui était également accusé d’avoir ourdi un complot d’évasion aux côtés des accusés susmentionnés, a v les procédures contre lui abandonnées. Selon l’acte d’accusation, outre l’aspect du complot, Kevin Vaillant est accusé d’avoir saccagé, avec d’autres personnes, le bureau du responsable de la prison (damaging property by band).