Steve Monvoisin, un des détenus échappés de la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest en juin 2010, a comparu ce matin en Cour criminelle intermédiaire devant le magistrat Azam Neeroa. À l’appel du procès, son avocat, Me Rama Valayden, a présenté une motion réclamant la radiation de la charge No1 dans laquelle son client est accusé d’avoir comploté, avec d’autres fugitifs, pour se sauver du centre pénitentiaire.
L’avocat a expliqué à la Cour que son client a déjà plaidé coupable sous la troisième charge figurant sur l’acte d’accusation. Il considère dès lors qu’il serait superflu de maintenir cette charge de complot, d’où sa motion. Le Police Prosecutor a demandé un renvoi pour permettre au bureau du DPP de préciser sa position sur la motion. La Cour a fixé la prochaine audience au 17 octobre.
Lors d’une précédente comparution, qui s’était déroulée devant la magistrate Renuka Devi Dabee, vice-présidente de cette instance, Daniel Steve Désiré Monvoisin, 39 ans et père de deux enfants – et habitant rue Soeur Marie Clémence à Plaisance, Rose-Hill –, avait à ses côtés d’autres évadés, en l’occurrence Louis Stephen Laventure – un maçon habitant rue Abdul Kalam, Cité La Ferme, Bambous –, Jonathan Kevin Vaillant – habitant rue Constance, Cité Bois-Marchand – et Westley Louis Fabrice Moutou, habitant Sushil Lane, Riche-Terre. Me Rama Valayden avait cependant réclamé, et obtenu, qu’il y ait un procès séparé, son client plaidant non coupable de certains faits reprochés.
Selon l’acte d’accusation, le dénommé Louis Stephen Laventure était poursuivi avec Monvoisin et Édouard sous le premier chef d’accusation de complot.
On se rappellera que toutes les personnes précitées faisaient partie des 34 détenus poursuivis après leur évasion de la prison de GRNO, qui ont comparu hier devant la magistrate Renuka Dabee. Par ailleurs, en ce qui concerne les autres évadés, les procès logés contre plusieurs d’entre eux ont déjà pris fin. Ayant plaidé coupable d’évasion, ils ont été condamnés à une amende.