Kishore Beegoo, l’ancien directeur d’Air Mauritius ayant démissionné lors des dernières élections générales, a déposé une plainte en réclamations devant la Cour suprême contre la compagnie nationale d’aviation. Il lui réclame Rs 50 M de dommages à titre personnel et Rs 50 M de dommages au nom de sa compagnie, Cargotech Ltd, évoquant une campagne visant à ternir sa réputation. Kishore Beegoo est actuellement directeur général de Cargotech Ltd, une société privée spécialisée dans le fret, qui compte comme actionnaire la Compagnie mauricienne de textile, où il est lui-même actionnaire majoritaire à 55%.
Kishore Beegoo soutient que de 2003 à juillet 2015, sa société a traité avec Air Mauritius ainsi qu’avec d’autres compagnies aériennes et maritimes internationales opérant à partir de Maurice. Il déclare que de 2003 à ce jour, Cargotech Ltd a payé à la compagnie nationale d’aviation un total de Rs 800 M pour les besoins de fret et pour les coûts accessoires. Selon lui, les transactions avec Air Mauritius étaient fructueuses et allaient bon train jusqu’à ce que le Senior Manager de la compagnie, Jean-Claude Leste, ait reçu des directives pour déposer une plainte à la police contre lui et contre sa compagnie, Cargotech Ltd, sous des allégations de conflits d’intérêts.
Kishore Beegoo nie les allégations portées contre lui, évoquant par ailleurs un rapport qui aurait mentionné que sa compagnie et lui auraient commis une fraude de Rs 320 M au préjudice d’Air Mauritius. Pour ce procès en réclamations, l’ancien directeur d’Air Mauritius a retenu les services de Mes Gavin Glover et Antoine Domingue, Senior Counsel. L’affaire sera appelée devant la Cour suprême le 12 novembre.