Leurs maisons, toute neuves et peintes, à quelques mètres de l’usine, les attendent. Si le temps n’est pas perturbé par des cyclones et autres intempéries, les derniers travaux, l’installation des pylônes électriques, l’aménagement des drains…, seront complétés et les bénéficiaires recevront la clé de leur maison vers février prochain. Cependant, pour quelque 5 familles, les festivités n’ont pas la même saveur. Elles ont bénéficié d’un lot du terrain, sur lequel les maisons ont été construites. Comme elles ne sont pas éligibles à un logement social, elles auront à entreprendre la construction de leur maison. Ce qui n’a pas été faite jusqu’ici. Au départ, familles de l’usine, elles auront aussi à partir. Mais où ?