Photo illustration

Les aspirants légistes sou- haitant prendre part aux examens du barreau pour 2018 attendaient l’ouverture de l’inscription, qui est chaque année publiée dans les journaux. Or, celle-ci a été mise en ligne sur le site Web de l’Université de Maurice (UoM).

Cette situation jugée « pénalisante » a fait rater le “deadline” à plusieurs étudiants, qui ont dû écrire au Council of Vocational Le- gal Education (CVLE) pour demander une extension. Par ailleurs, les craintes des étudiants se sont avérées : il y a effectivement eu une hausse des frais, qui passent de Rs110000 à Rs120000. Chaque année après l’annonce des résultats des examens du barreau, l’annonce pour les inscriptions est publiée dans les journaux. Mais pour la première fois cette année, l’annonce a été “adverstised” uniquement sur le site de l’UoM. Cette situation a été pénalisante pour plusieurs étudiants, qui ont raté la date limite pour s’inscrire.

En outre, la hausse « injustifiée » des frais fait grogner l’ensemble des étudiants qui ont échoué lors des derniers examens, et qui doivent reprendre les cours. « Quelle amélioration y a-t-il eu pour justifier une augmentation ? L’infrastructure ainsi que la façon dont les cours sont dis- pensés sont restées les mêmes. On accumule les échecs », s’insurgent ces jeunes, dont plusieurs n’en sont pas à leur première tentative.

L’année dernière, sur 125 candidats aux examens du barreau, seuls 17 avaient été admis, l’un d’eux après avoir demandé une deuxième cor- rection de son questionnaire. En effet, ceux qui n’ont pas eu un « C » de moyenne doivent reprendre part aux examens et repayer la totalité des frais, qui a augmenté de Rs 10 000.

« Il n’y a eu aucune amélioration. Avec ce retard, c’est sûr que nous allons avoir moins d’heures de cours et que le syllabus ne sera pas complété à temps aux dépens des étu- diants. Les infrastructures sont restées les mêmes, nous suivons toujours ces cours dans une salle de conférences sur le campus de l’UoM alors que toute l’activité judiciaire tourne autour des cours de justice à Port-Louis », font ressortir ces jeunes. Les cours pourraient commen- cer vers la mi-février pour prendre fin en août, et les examens débuteraient alors en septembre.