Un communiqué du Mauritius Examination Syndicate (MES) émis cette semaine au sujet des évaluations pour les “Communication Skills” provoque la colère dans les écoles. Il y est mentionné que des modérateurs feront la tournée des établissements scolaires à partir du 15 mai et qu’ils devront présenter les portfolios des élèves. Or, disent les enseignants, ce n’est qu’à la fin du premier trimestre qu’ils ont reçu les lignes directrices pour cette nouvelle matière ajoutant que tout n’est pas prêt pour l’évaluation.
Après plus d’une année de « flou » sur les “Communication Skills”, matière « non core » introduite dans le cadre du Primary School Achievement Certificate (PSAC), les écoles ont reçu  les “guidelines” à ce sujet vers la fin du premier trimestre. Mais quelle n’a pas été leur surprise d’apprendre cette semaine que les modérateurs du MES feront la tournée des écoles à partir de lundi prochain. Dans la circulaire distribuée à cet effet, il est précisé : « It would be appreciated if arrangements could be made for the proper conduct of the monitoring/moderation exercise to provide necessary facilities to the resource persons with regard to access to records/portfolio/log books/lesson plans. The resource persons may also observe classes and discuss with Educators on all matters in connection with the above. »
Les enseignants sont remontés car ils disent n’avoir « pas eu le temps de préparer tous ces dossiers ». Même si, depuis la présentation du projet Nine-Year Continuous Basic Education, l’introduction de “Communication Skills” avait été évoquée, les écoles n’avaient aucune information sur la manière dont cela se ferait. « On savait qu’il s’agissait d’une évaluation orale mais on ne savait pas encore comment préparer les enfants. Même si on en a parlé dans les ateliers, ce n’est qu’à partir des “guidelines” que nous avons eu une idée précise de ce qu’il fallait faire. Qui plus est, nous devons nous-mêmes élaborer le contenu de ces classes. » Les enseignants se demandent ainsi comment le MES peut s’attendre à ce qu’il y est des portfolios déjà prêts en si peu de temps. Qui plus est, soulignent ces derniers, « en plus d’avoir à préparer les enfants et les évaluer pour les “Communication Skills”, nous devons aussi les préparer pour le “modular assessment” d’histoire-géographie et de sciences, qui auront lieu en août ».
La Government Teachers Union (GTU) a également pris position dans cette affaire, arguant que cette nouvelle directive du MES ne fait qu’accentuer la pression sur les enseignants. « Nous dénonçons cette manière de faire. Au départ, il était question que les évaluations pour les “Communication Skills” se fassent dans la durée. On ne peut du jour au lendemain venir demander des portfolios. Qui plus est, les enseignants ont eu des ateliers de travail pendant les vacances et cette question n’a jamais été abordée. On a l’impression que le MES, le MIE et le ministère font les choses chacun de leur côté au lieu qu’il y ait une coordination. Si le ministère veut que son projet de Nine-Year Schooling soit une réussite, il doit faire très attention », prévient Vinod Seegum. Il ajoute qu’une réunion à ce sujet aura lieu aujourd’hui avec les enseignants et que, lundi matin, une équipe du syndicat fera la tournée des écoles pour constater la situation. Vinod Seegum s’élève aussi contre le fait que des inspecteurs et maîtres d’écoles à la retraite aient été recrutés comme modérateurs pour cet exercice. « Ils ne sont même plus à l’école et ils viendront évaluer le travail de l’enseignant qui, lui, doit composer avec la situation de tous les jours. »
Selon les dispositions du PSAC, les enfants seront évalués sur leurs capacités orales en deux langues. L’exercice doit se faire dans la durée et les enseignants notent les élèves pour les différents exercices. Les instituteurs sont appelés à faire des exercices de lecture à haute voix, de monologue et d’interaction. Dans le premier cas, il est suggéré que l’élève lise un texte d’au moins 100 mots. Le deuxième exercice demande à l’enfant de s’exprimer sur un thème défini pendant 60 à 90 secondes. Pour le troisième exercice, le candidat aura à faire la conversation ou un jeu de rôle.
L’enseignant devra préparer un portfolio pour chaque élève. Les candidats seront notés sur trois niveaux, « proficient, intermediate, basic ». Les dossiers seront envoyés au MES à la fin du 2e trimestre. Mais pour les enseignants, c’est beaucoup demandé en si peu de temps, d’autant que les directives sont arrivées à la dernière minute.