Le National Productivity and Competitiveness Council passera du ministère des Finances à celui du Business à partir du prochain Budget, cela en vue de rendre le conseil plus efficient, a soutenu le ministre des Finances Xavier-Luc Duval hier lors des questions sur les dotations budgétaires du ministère des Finances. Il répondait à une question du député mauve Rajesh Bhagwan qui voulait savoir si on y avait mis un peu d’ordre car « there’s a real mess there ».
Plusieurs questions pertinentes soulevées hier lors de cette séance, n’ont malheureusement pas toujours obtenu de réponses. Le porte-parole économique du MMM Kee Cheong Li Kwong Wing a voulu savoir si les Rs 83 M allouées au Decentralised Cooperation Programme provenait d’un transfert de la National Empowerment Foundation (NEF) –  lorsque le ministre Xavier-Luc Duval était à l’Intégration sociale – au ministère des Finances. Ce à quoi le ministre à répondu par l’affirmative. Cette somme, a-t-il ajouté, sera consacrée à la lutte contre la pauvreté.
Quant au député mauve Rajesh Bhagwan, il a demandé au ministre des Finances s’il est vrai que le Conseil d’Administration ne s’est pas réuni depuis un certain temps. « Le ministre, peut-il dire si le Conseil s’est réuni le mois dernier et qui siège dans ce comité ?» Xavier-Luc Duval a répondu que le Conseil s’est réuni quatre fois depuis le début de l’année.  
Répondant à d’autres députés du MMM sur le même sujet, le Grand argentier a indiqué que le dernier rapport du Board of Investment (BOI) a été publié l’an dernier. Reza Uteem, député de la circonscription Port-Louis Sud / Port-Louis Central a réclamé des précisions sur la somme allouée au BOI pour la promotion de Maurice à l’étranger. Le ministre Duval a indiqué que Rs 58M ont été prévues à cet effet au BOI. « Si davantage d’argent est requis, on puisera du National Resilience Fund ». Le ministre des Finances a souligné l’importance des campagnes promotionnelles contrairement, dit-il, à la série de critiques à ce sujet par l’opposition depuis le dernier budget. « Il est important d’allouer des fonds pour les campagnes promotionnelles. Ce n’est pas du gaspillage. Je viens de me rendre en Chine la semaine dernière et me rendrai prochainement en Inde dans le même but. C’est comme si il y avait quelque chose à cacher. Il n’y a rien à cacher », a lancé le ministre Duval, un brin agacé, aux membres de l’opposition.
Le ministre a par ailleurs annoncé que le Global Forum for Circular Migration se déroulera l’an prochain à Maurice, à l’intention des Mauriciens comptant travailler à l’étranger sous contrat.