Les examens sont enfin là et il ne reste plus que les dernières petites révisions à faire. Quel étudiant n’a pas un jour rêvé de trouver le truc, l’astuce, la potion qui lui fera mémoriser sans difficulté des centaines de pages de notes de cours ?Lucie Leve Hang, enseignante en Math et « Additional maths » et maintenant Deputy Rector au collège Lorette de Curepipe, a bien voulu donner quelques conseils qui peuvent s’avérer utiles en ce temps d’examens.
Le jour de l’examen, quoi faire et quoi ne pas faire? On est souvent (pour ne pas dire toujours) stressé à l’arrivée des examens. Ce qui ne nous aide pas vraiment! Sunlights, avec l’aide de Leve Hang, te propose des trucs et astuces afin d’affronter ces épreuves finales dans la sérénité et en toute confiance. Voici quelques petits conseils qui devraient te donner un coup de pouce.
Avant l’examen
Pour Lucie Leve Hang, le tout c’est d’être organisé et de rester calme en toute circonstance. Voici ses conseils…
Il faut déjà que tu prépares ton sac depuis la veille. Surtout, il faut vérifier le « time table », le papier que tu composes, le jour et l’heure à laquelle tu le compose. Elle suggère également qu’un membre de ta famille au moins ait connaissance de ton « time table ». Cela pourrait par exemple aider si tu te trompes d’horaire.
?Le matin, quand tu te réveilles, respire un bon coup, fais le vide dans ta tête et relax toi une minute avant de démarrer la journée. Surtout, déjeune bien le matin ; on réfléchit généralement mieux le ventre plein que vide. Évite de faire une dernière révision avant l’examen, elle est complètement inutile et ne fera que te stresser davantage. Ce que tu sais, tu le sais! Le reste, tu ne peux plus rien y faire. Si tu t’es bien préparé, fais-toi confiance et ne t’inquiète pas du reste.
Evite également de parler du papier avec tes amis pour essayer de deviner ce qu’il contiendra. Cela ne fera que te stresser davantage.
Pendant l’examen?
Lors de l’examen, il importe de bien lire les questions. À lire chaque question deux fois au moins pour bien assimiler et souligne les mots clés, conseille Leve Hang. Réponds d’abord à celles dont la réponse est bien connue, puis reviens aux autres ensuite. Si une question t’embête trop, ne perds pas de temps dessus… saute la, quitte à y revenir plus tard. Ne passe pas trop de temps sur des questions qui ne valent pas beaucoup de points et concentre tes efforts sur les questions à gros pointages. Une question à la fois : concentre-toi sur le moment présent… essaie d’oublier les autres trucs qui pourraient te troubler, ne pense qu’à la question que tu es en train d’essayer de résoudre.
Si, au beau milieu de l’examen tu as un vide total, ne panique surtout pas. Si tu es trop stressé, prends quelques minutes, couche ta tête sur le bureau pour faire le vide. Ensuite, prends quelques grandes respirations, essaie de faire le vide. Cela devrait te permettre de relaxer un peu. Ensuite refocalise-toi sur la question. A la fin, quand tu penses avoir fait le tour de toutes les questions et qu’il reste du temps, fais une dernière révision pour être sûr d’avoir été chercher tous les points possibles.
Après l’examen
C’est inutile de parler du papier. Ce qui est fait est fait. Va dehors respirer un peu d’air. Paie-toi une petite gâterie. Relaxe! Le pire est passé.
L’idéal pour faire ses révisions à la maison, c’est de s’installer dans un lieu tranquille, intime propre et d’être confortablement assis. Ajouter une musique douce si désirée. Prendre une petite pause d’au moins 10 minutes pour chaque heure de travail. Mais ce qu’il faut éviter absolument c’est la télévision ou une musique trop forte.
« Les révisions ne commencent pas à la veille des examens »
L’idée reçue voulant qu’on soit plus efficace sous la pression de dernière minute n’est peut-être vraie que si on a fait un travail de terrain auparavant. Il est donc important de se donner du temps chaque jour ou chaque semaine pour faire la révision d’un examen. Les quelques jours qui précédent l’examen sont le moment idéal pour faire une dernière révision.
Tout ceci est d’autant plus efficace lorsqu’on approche des périodes d’examens. Il faut  établir un ordre de priorités dans l’étude d’un examen. Note les dates des examens. Sache aussi combien vaudront les différents examens à passer, tu pourras établir la quantité d’étude nécessaire pour chacun d’eux. Enfin, il ne faut pas se décourager devant une tâche à accomplir mais plutôt penser au succès ou à la fierté acquise lorsqu’on aura tout terminé.
Un bon gros dodo aide
Pour plusieurs, le temps des examens semble synonyme de nuits blanches ou de manque de sommeil. Or, cette stratégie n’est aucunement utile afin de s’assurer la réussite des examens. Au contraire, le manque de repos peut diminuer les facultés de mémorisation et de compréhension. Le cerveau a besoin de temps pour récupérer. D’ailleurs, le sommeil peut constituer un temps propice à l’intégration des nouveaux apprentissages si une période d’étude est suivie d’un sommeil profond. Alors, rien ne sert de se priver de dormir lors des périodes d’examens.
Il faut bien manger
Même si le temps presse, la période des examens n’est certes pas le moment de sauter les repas. En effet, le corps a besoin d’énergie pour bien fonctionner. Toutefois, de légers repas sont à favoriser, accompagnés de collations santé. Il importe d’éviter les abus de sucreries ou de caféine qui, prises en trop grande quantité, ont un effet néfaste sur l’étude.
Un deux, un deux… l’exercice fait du bien aussi
Rien n’égale quelques exercices physiques pour s’assurer d’être en bonne forme lors des périodes d’examens. Bouger et s’activer permet en effet au corps de se ressourcer et de demeurer actif, ce qui diminue les risques d’excès de paresse. Quelques étirements ou bouger un peu au milieu d’une séance d’étude, ce genre de pause vivifie le cerveau et le corps.
Astuces pour éviter de stresser
Il suffit d’avoir recours à un souvenir heureux. Si tu stresse pendant un examen, rappelle-toi un moment agréable que tu as vécu, un moment où tu te sentais particulièrement bien et détendu. La méthode suivante peut t’aider à « revivre » un souvenir agréable : commence par retrouver les images de ce souvenir au moment précis où tu te sentais bien : revois l’endroit où tu étais. Puis, pense aux bruits, aux sons associés à ce souvenir; enfin, retrouve les autres sensations (détente, bien-être) que tu vivais à ce moment-là. Déjà maintenant, prends un peu de temps pour chercher quelque part dans ta mémoire un bon souvenir. Peut-être que tu pourras y faire appel à ton prochain examen.
Tu peux aussi apporter avec toi un objet porte-bonheur. Cela peut être un coquillage, une pièce, etc. Il n’est pas nécessaire que ces objets soient bien en vue sur le bureau; on peut tout simplement les glisser dans la poche. L’important, c’est que, cet objet auquel tu tiens tout particulièrement te procure de la détente.
Notre cerveau est comme un jardin; on peut y faire pousser et y entretenir toutes sortes de belles pensées. Si on s’exerce à penser plus souvent aux aspects positifs qu’aux éléments négatifs, notre niveau de stress va s’abaisser et on y gagne dans toutes les sphères de notre vie.
Que fais-tu lorsque la feuille d’examen arrive sur ton bureau?
La façon d’aborder l’examen est très importante. Voici les deux approches privilégiées par un grand nombre d’étudiants : certains lisent d’abord toutes les questions de l’examen pour y répondre par la suite en débutant par les questions les plus faciles. D’autres préfèrent plutôt lire la première question, y répondre, puis passer à la seconde, et ainsi de suite, sans avoir préalablement lu toutes les questions.
Quelle pourrait donc être la solution?
Imaginons ceci: dès que la feuille d’examen arrive sur ton bureau, tu la tourne pour cacher toute question et écris au verso des éléments de la matière que tu as de la difficulté à retenir. Rédige ces notions en abrégé, très rapidement, simplement pour te dégager l’esprit, pour t’apporter une certaine détente intellectuelle. Et cela, sans savoir s’il y a une question d’examen sur ce sujet, mais si jamais il y en a une, tu auras déjà tous les éléments.
Prend ensuite cinq ou dix minutes au maximum au début de la période d’examen pour lire lentement et attentivement chaque question et noter immédiatement dans la marge du questionnaire des éléments de réponse sous forme de mots clés. En lisant la première question, note les principaux éléments de réponse (au crayon) sous forme de mots clés dans la marge pour ne pas les oublier; même chose pour la deuxième question. La troisième question est plus difficile, mais note immédiatement quelques éléments de réponse, sans t’attarder plus longtemps (pour éviter que ton stress n’augmente trop à ce moment-ci). La quatrième question est vraiment difficile et ne te souviens que d’une chose : la réponse aurait une relation avec un exemple que le professeur a donné, lequel exemple se retrouve sur la page de tes notes de cours où tu as beaucoup utilisé ton « highlighter » jaune; alors écris dans la marge « ex. du prof … page jaune »! N’insiste pas plus et passe à la cinquième question. Là aussi vous écris dans la marge les éléments de réponse.
Tu as ainsi devant toi tout ce qu’il faut pour répondre à un peu plus de trois questions sur cinq ; reviens à la question 3 et passe un peu de temps à essayer de retrouver les autres éléments de réponse; même chose pour la quatrième question. Après 10 minutes tout au plus, tu devrais avoir devant toi une bonne partie des réponses. Il ne te reste plus qu’à écrire à l’aide de tes mots clés les réponses définitives aux questions en commençant avec la première question.
Bon travail et …bonne chance !